À frigo ouvert

icone Societe
Par Zacharie Routhier
vendredi 19 octobre 2018
À frigo ouvert
Dis-moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es. Que cachent les réfrigérateurs des étudiants de l’UdeM ? Les contraintes financières et le manque de temps représentent souvent un défi au moment de faire les emplettes, mais certains trouvent des solutions.

FrigoAnnieAnnie Bergeron

Étudiante au certificat
en relations industrielles
Nous déjeunons assez rarement et, si c’est le cas, c’est rapidement. Nos dîners sont souvent des restes de la veille : nous préférons cuisiner de plus grosses portions au souper en prévision de ces dîners. Cela fait en sorte que nous n’avons pas à aller acheter à la cafétéria ou au restaurant pour les dîners et nous pouvons donc économiser afin de nous offrir un peu plus à l’épicerie !

 

 

 

FrigoVictor

cism

Victor Bourdet

Étudiant au baccalauréat
en architecture du paysage
Ma colocation essaie de limiter la consommation de viande et tente d’acheter des produits qui ont peu ou pas d’emballage, mais ce n’est pas évident du tout. Le pain, par exemple, est toujours emballé sous plastique, ce que je trouve tout à fait regrettable. L’autre problème qui se pose, c’est le conflit entre le temps que je peux accorder à la cuisine et le temps qu’il me faut pour étudier.

 

 

 

FrigoAlexandraAlexandra Larocque

Étudiante au baccalauréat
en philosophie
Mon chum et moi, on court les rabais dans les circulaires et on fait égaliser les prix aux épiceries où c’est possible. On n’a pas un super gros budget, mais on s’en tire pour 30 $ par semaine en n’achetant que les spéciaux. On essaie d’acheter de grandes quantités et de cuisiner.

 

 

 

 

FrigoDominiqueDominique Duschesne

Étudiante au baccalauréat
en sécurité et études policières
Je dirais que c’est bien difficile de garder une alimentation saine avec un budget serré, les nombreuses tentations comme les partys, et les périodes d’examens. Je m’ennuie vachement (sic) de la bouffe de ma mère 

 

FrigoEelie

Élie Ouger

Étudiant au baccalauréat
en communication
Je pense que le plus dur chez les étudiants, c’est de savoir gérer son budget nourriture. Faire l’épicerie plutôt que de manger à l’extérieur, ça sauve énormément de sous. Mon quotidien alimentaire est assez simple : je fais à manger le soir et je fais une boîte à lunch avec le reste pour le lendemain midi. Le week-end, j’aime manger au restaurant.

 

 

 

FrigoJason

Jason Bonniot

Étudiant en année préparatoire
au baccalauréat en psychologie
Je suis étudiant français et ça fait maintenant un peu plus d’un mois que je suis arrivé à Montréal. Plusieurs frais ont été ajoutés à mon budget initial, ce qui réduit de beaucoup mon budget pour l’épicerie. Je passe également beaucoup de temps à travailler, j’en oublie de cuisiner ou d’aller faire les courses.