Titre Manquant

icone Culture
Par Aude.Garachon
samedi 19 février 2011
Titre Manquant

Un Viaduc s’effondre. La faute à qui ? À personne. Sexy-Béton-L’intégrale, présenté au théâtre Denise Pelletier, revient sur l’effondrement du viaduc de la Concorde en septembre 2006.

Rendre sexy la question de l’infrastructure et de la responsabilité civile au Québec à travers une pièce de théâtre documentaire : un défi ambitieux qu’a relevé l’auteure de Sexy Béton, Annabel Soutar.  Cette fois-ci, les trois épisodes du feuilleton théâtral présentés séparément au public durant l’année 2009-2010 sont rassemblés en une pièce unique.

 Annabel Soutar et Alex Ivanovici, comédien de la pièce, sont les fondateurs de Porte-Parole. Cette troupe québécoise crée en 2000 se consacre exclusivement au théâtre documentaire. Inventé par l’auteur suédois Peter Weiss, cette forme de théâtre éveille l’esprit critique de ses spectateurs,  et s’oppose au média de masse, à l’information partielle et subjective.  L’œuvre d’ Annabel Soutar sert donc de mégaphone pour les victimes de l’effondrement, auxquels la pièce est d’ailleurs dédiée.

 Sexy Béton, c’est l’histoire d’un drame ayant causé la mort de cinq personnes et fait six blessés. Un drame, qui n’aurait pas eu lieu, si le viaduc de la Concorde avait été bien conçu, bien construit, bien contrôlé.  C’est aussi l’histoire d’une aberration judiciaire : les enquêtes parlementaires menées sur le sujet n’ont condamné personne et l’effondrement du viaduc termine classé comme accident de la route, conformément à la loi sur l’assurance automobile datant de 1978. C’est enfin l’histoire des victimes de l’accident, blessés et conjoints,  désemparés et sans ressources face aux hommes politiques.

 Cette histoire au pluriel met en scène, version bilingue Brett Watson et Maude Laurendeau-Mondoux. Ensemble, ils créent un spectacle sur l’effondrement du viaduc  Les deux acteurs représentent ainsi les deux visages d’Annabel Soutar, qui, durant son travail de recherche, a été déchiré entre deux postures à adopter face au drame : l’envie de s’investir, et le soucis de rester à l’écart. Le processus créatif est marqué par des temps forts : les entrevues avec les experts, les enquêtes, mais surtout,  les rencontres avec les victimes.

cism

Au total, sept comédiens sur scène interprètent tantôt l’avocat Julius Grey, les victimes, Pierre Marc Johnson, et plusieurs autres numéros impliqués dans le drame. Par l’interaction de tous les acteurs qui se relancent la balle, c’est la question de la responsabilité collective qui est abordé. 

 Sexy Béton est une pièce marquante, et émouvante, qui ne laisse pas le spectateur indifférent. La pièce dure au total 2h30, mais le temps passe à une vitesse folle tant l’on est captivé par l’enquête. A voir d’urgence, pour apprendre, comprendre, ressentir, et peut-être, agir.

Sexy Béton – L’intégrale est présenté au théâtre de Denise Pelletier du 09 au 26 février 2011.