Moosy ou l’inénarrable Orignal

icone Culture
Par Nafi.Alibert
mercredi 13 mars 2013
Moosy ou l’inénarrable Orignal
Marien est chanteur et guitariste de Moosy (Crédit photo: Pascal Dumont)
Marien est chanteur et guitariste de Moosy (Crédit photo: Pascal Dumont)

Création hybride franco-québécoise, Moosy se distingue des autres groupes de musique par son approche multidisciplinaire et son brin de folie. Sans complexe ni retenue, Marien, Johny et Melen allient illustration, humour, beat box et air drum à de la musique rock. Un cocktail explosif qui en surprendra plus d’un.

Au départ, Moosy est un projet solo. Celui de l’auteur-compositeur-interprète Marien, qui est le guitariste du groupe. Puis, au fil des hasards et des rencontres, Moosy est devenue la bête à trois têtes qu’elle est aujourd’hui. Johny, le bassiste, s’est d’abord joint à Marien, suivi du batteur, Melen, étudiant à l’UdeM et frère cadet de Marien. « Moosy, c’est de la musique de voyous jouée par des gentlemen », revendique le trio sur sa page Facebook.

Il n’est pas évident d’apposer une étiquette au style de Moosy. « Au sens large, on fait du rock, mais notre style reste difficile à définir, il y a des accents alternatifs, d’autres plus pop, voire de death-metal », indique Johny.

Si Moosy tire son influence de groupes tels que Tool ou Led Zeppelin, il ne se contente pas de faire du copier-coller de ce qui existe déjà. « On pourrait prendre trois guitares sèches, faire de la pop indie folk avec des textes en anglais, explique Marien. On aurait certainement plus de succès, mais ce n’est pas satisfaisant et stimulant pour nous. » Et pour cause, la démarche de Moosy s’inscrit dans une volonté d’amener le public hors des sentiers battus.

Le trio Moosy est axé sur la performance scénique (Crédit photo: Pascal Dumont)

cism

Un laboratoire d’expérimentation

Dans la lignée de Noir Désir, Moosy mêle la poésie des textes de Marien à du rock à la fois tendre et énervé. Au-delà de la musique, le groupe explore un univers imaginaire qui prend vie sur scène sous la forme de « l’inénarrable orignal ». « C’est l’incarnation de Moosy, c’est vraiment la représentation graphique du groupe », affirme Melen, qui se déguise littéralement et revêt le costume de l’orignal à chaque spectacle.

Dans la peau de l’alter ego du groupe, Melen se transforme en illustrateur et dessine en direct sur scène. « Il y a un côté très bande dessinée, précise Marien. Il y a l’idée de la bulle qui sort de la tête avec ce personnage qui fait à notre place ce qu’on aurait envie de faire. »

Pour faire un pied de nez aux concerts « où tout le monde est bien à sa place », Moosy tente d’interpeler son public et d’interagir avec lui en cultivant l’art de l’absurde dans ses mises en scène. Air drum, jeux de mots « douteux », déguisements et autres performances, Moosy ne se met aucune limite pour donner forme à son délire. « L’objectif qu’on a sur scène, c’est qu’à  la fin du set, les gens se demandent ce qui vient de se passer », ajoute Marien.

Moosy, qui n’a même pas un an, compte déjà un album à son actif, Orobomoose. La prochaine étape est d’en faire un vinyle, accompagné d’un livre d’illustrations de Melen.

(Crédit photo: Pascal Dumont)

(Crédit photo: Pascal Dumont)

(Crédit photo: Pascal Dumont)