Mettre en scène les sans-abri

icone Culture
Par Olivier Béland-Coté
jeudi 9 octobre 2014
Mettre en scène les sans-abri
Krzysztof Wodiczko Homeless Projection : Place des Arts, 2014
Crédit photo : Kes Tagney
Avec l’aimable permission de l’artiste et de Galerie Lelong, New York
Krzysztof Wodiczko Homeless Projection : Place des Arts, 2014
Crédit photo : Kes Tagney
Avec l’aimable permission de l’artiste et de Galerie Lelong, New York
L’événement artistique multidisciplinaire La Biennale de Montréal 2014 (BNLMTL 2014) dont le thème cette année est l’avenir (looking forward), présente actuellement l’exposition Homeless Projection : Place des Arts de l’artiste polonais Krzysztof Wodiczko. L’œuvre vise notamment à donner une voix à une population bien précise : les sans-abri du centre-ville.

Figure de proue internationale de l’art public, Krzysztof Wodiczko met à l’avant-scène les plus démunis, en les rendant à la fois spectateurs et acteurs de leur milieu. Son œuvre est projetée en boucle du mercredi au dimanche, dès la tombée de la nuit, sur la surface du Théâtre Maisonneuve. L’événement a commencé cette semaine et se terminera le 23 novembre.

« C’est un artiste qui s’intéresse aux projections sur les édifices des espaces publics depuis une trentaine d’années, » indique la conservatrice au Musée d’art contemporain de Montréal et co-commissaire de BNLMTL 2014, Lesley Johnstone. Cette collaboration du Musée d’art contemporain, du Quartier des spectacles et du Centre Phi reprend donc un concept prisé par l’artiste.

À l’aide d’images et de paroles, Krzysztof Wodiczko souhaite lever le voile sur le monde d’individus marginalisés. Son objectif : rétablir un certain équilibre démocratique dans l’expression d’un milieu urbain où les intérêts commerciaux prédominent. « Les projections des années précédentes étaient plus festives et ludiques, explique Lesley Johnstone. Cette année, nous souhaitions offrir le contrepoint de cela, et présenter une œuvre dont la charge est plus politique et sociale. »

Krzysztof Wodiczko a réalisé plus de 80 projections urbaines à travers le monde, des créations combinant à la fois l’espace public et l’art numérique. Pour chacune de ces œuvres, on retrouve un engagement social profond qui vise à souligner l’apport des plus marginaux, des sans-abri aux immigrants, en passant par les vétérans de guerre et les survivants de violence conjugale.

 

cism

Homeless Projection : Place des Arts – Durée : 14 min 45 secondes

Mercredi-jeudi-dimanche : de la tombée de la nuit à 23 h

Vendredi et samedi : de la tombée de la nuit à 1 h