Contes urbains: convoitise, quand tu nous tiens!

icone Culture
Par Camille Dufétel
lundi 20 janvier 2014
Contes urbains: convoitise, quand tu nous tiens!
Courtoisie Les Laissés Pour Contes, crédit photo Sandra Lachance
Courtoisie Les Laissés Pour Contes, crédit photo Sandra Lachance

Pour sa 2ème édition, le collectif Les Laissés Pour Contes organise, du 21 au 26 janvier, des soirées de contes dits « urbains » aux Ateliers Jean Brillant dans le quartier Petite-Bourgogne. Les contes urbains, contrairement aux contes plus traditionnels, se veulent probables et d’actualité.

« On est très loin de la lecture, affirme Pierre Chamberland, metteur en scène et directeur artistique des Laissés pour Contes. C’est comme au théâtre, à la nuance près que la personne sur scène interpelle directement le public. » Les Laissés pour Contes prennent le parti de surprendre les spectateurs avec une véritable mise en scène. « Qu’importe l’avis des puristes ! » ajoute le metteur en scène.

Le thème de cette nouvelle édition est la convoitise. L’été dernier, le collectif lançait un appel à de nouveaux artistes, performeurs, auteurs, ou acteurs, encouragés à écrire sur ce thème avec audace. « Il y aura toujours un moment dans notre vie où on voudra quelque chose qu’on n’a pas, croit M. Chamberland. Je trouve que c’est un beau défi d’aborder ce thème auquel je suis moi-même très sensible. »

Le collectif s’est donné pour mandat, à chaque nouvelle édition, de donner une tribune à des comédiens de la relève. Marie-Michèle Boutet, Catherine Dumas, Antoine Touchette, Pascale Tremblay et Martin Vaillancourt prêtent ainsi leurs traits sur scène aux personnages créés par les auteurs qui ont répondu à l’appel de l’été dernier : Simon Boulerice Paul Bradley, Pierre Chamberland, Véronique Pascal et Jocelyn Roy.

 

Les Laissés Pour Contes

21, 22, 23, 24 et 26 janvier – 19h30
25 janvier – 16h et 19h30

Les Ateliers Jean-Brillant
661, Rose de Lima
20$