Une plongée dans le monde de l’aviron

icone Campus
Par Marianne Castelan
mercredi 23 mai 2018
Une plongée dans le monde de l’aviron
L’événement de la fin de semaine a été rendu possible grâce à l’aide du Club d’Aviron de Montréal, qui a prêté un de ses bateaux pour l’occasion. (Crédit photos : Marianne Castelan)
L’événement de la fin de semaine a été rendu possible grâce à l’aide du Club d’Aviron de Montréal, qui a prêté un de ses bateaux pour l’occasion. (Crédit photos : Marianne Castelan)
Le club d’aviron de l’UdeM a organisé la fin de semaine dernière des séances d’initiation au parc Jean-Drapeau. Les participants ont effectué un parcours d’une durée d’environ une heure, et ainsi pu constater les spécificités de cette pratique.

Pour la vice-présidente au financement du club, Maïlys Laylle, organiser des séances d’initiation, comme celle des 19 et 20 mai derniers, est bénéfique pour plusieurs raisons. « Ça nous permet de partager notre passion, explique-t-elle. Et pour les participants, ça leur fait découvrir le club. » Elle ajoute que les programmes compétitifs comme récréatifs sont très exigeants pour les étudiants. « C’est aussi une façon pour nos proches de comprendre pourquoi on se lève à cinq heures tous les matins », raconte Maïlys.

Un sport rigoureux

Au bord du bassin olympique du parc Jean Drapeau, l’initiation commence par une petite leçon théorique où les règles de sécurité et les précautions à prendre sont enseignées. Maïlys insiste sur l’importance des règles techniques. « Les bateaux sont lourds, fragiles et chers, et le sport est assez complexe, souligne-t-elle. Il y a tout un mouvement à apprendre. »

 

DSC_0536

cism

 

Les « athlètes d’un jour » embarquent, accompagnés de certains membres du club, sur un bateau à huit. Ils apprennent les mouvements de base sur le bateau à quai, avant de s’élancer dans une promenade d’une heure sur une distance de quatre kilomètres dans le bassin. « On s’assure que tout le monde soit bien à l’aise avec ça parce qu’on a un public qui est très hétérogène », assure la vice-présidente.

Découvrir une vocation

L’étudiant en troisième année de génie électrique à Polytechnique Jad Feghali s’est inscrit à l’initiation ce samedi avec l’idée de rejoindre les rangs du club cet été. « Je n’en ai jamais fait avant, confesse-t-il. C’est vraiment dans l’idée de vérifier que ça me plaît avant de m’inscrire au club. » Après une traversée d’une heure du bassin olympique, Jad a confirmé son intérêt pour l’aviron. « C’était très sympa, s’exclame-t-il. Mais plus difficile que ce que je pensais, surtout au niveau de la coordination avec les autres. »

 

DSC_0475

 

En plus d’offrir à tous l’occasion de découvrir un nouveau sport, ces séances permettent au club de recruter d’éventuels membres pour la saison à venir.