Une lune bleue pour l’Halloween

icone Culture
Par Francis Hébert-Bernier
vendredi 30 octobre 2020
Une lune bleue pour l’Halloween
Cette année, l'Halloween est placé sous le signe de l'astronomie avec un phénomène de lune bleue ainsi que des conditions optimales pour apercevoir la planète Mars. Crédit : Pixabay
Cette année, l'Halloween est placé sous le signe de l'astronomie avec un phénomène de lune bleue ainsi que des conditions optimales pour apercevoir la planète Mars. Crédit : Pixabay

Cette année, les enfants passeront l’Halloween à la lumière d’une lune bleue, un phénomène astronomique relativement rare. La planète Mars est également particulièrement brillante ces jours-ci.

Ce phénomène, qui revient tous les deux ans et demi, ne porte pas son nom en raison de la couleur de la Lune. « La lune bleue, c’est tout simplement lorsque l’on a une deuxième pleine lune au cours du même mois », explique la coordonnatrice de l’Institut de recherche sur les exoplanètes (iREx) de l’UdeM, Nathalie Ouellette.

Les mois de notre calendrier se basent sur le cycle lunaire, qui correspond au temps requis pour que la Lune retrouve une même phase, en passant, par exemple, d’une pleine lune à l’autre. Toutefois, le cycle lunaire est d’environ 29,5 jours, alors que les mois en font généralement 30 ou 31. « Il est donc possible d’avoir deux pleines lunes dans le même mois, si la première arrive très tôt au cours de celui-ci, mais cela n’arrive pas très souvent, précise Mme Ouellette. C’est de là que vient l’expression anglaise “Once in a blue moon[littéralement “une fois par lune bleue”, dont l’équivalent en français est “tous les 36 du mois”, N.D.L.R.], pour dire que quelque chose n’arrive que très rarement. »

Mars plus brillante que d’habitude

Les personnes qui regarderont la pleine lune en début de soirée le 31 octobre pourront remarquer un astre rouge-orangé légèrement à droite de la Lune, qui ne sera nul autre que la planète Mars, particulièrement brillante ces jours-ci, et qui peut facilement être observée, même en ville, souligne Mme Ouellette.

La coordonnatrice de l’iREx rappelle que Mars, tout comme la Lune, ne produit pas de lumière par elle-même. Si elle est visible, c’est parce qu’elle reflète la lumière du soleil. « Le 13 octobre, l’alignement Soleil-Terre-Mars était optimal pour que la planète reflète un maximum de lumière, c’est ce qu’on appelle l’opposition de Mars, développe-t-elle. Depuis, sa luminosité diminue tranquillement, mais elle reste très brillante. »

Mars est également particulièrement proche de la Terre en ce moment. « Lorsque les deux planètes sont chacune de leur côté du soleil, Mars peut être à plusieurs centaines de millions de kilomètres de la Terre, mais en ce moment, elle est à “seulement” 68 millions de kilomètres, affirme Mme Ouellette. Elle nous apparaît donc plus grosse que d’habitude. » L’opposition de Mars arrive une fois tous les 26 mois, et il est très rare qu’elle survienne à un moment où la planète est aussi proche de la Terre.