Un service pour découvrir les possibilités de l’entrepreneuriat

icone Campus
Par David Fillion
lundi 17 janvier 2022
Un service pour découvrir les possibilités de l’entrepreneuriat
« Le but de ces séances consiste à simplifier la compréhension de l’aventure entrepreneuriale auprès de la communauté étudiante », Nada Zogheib, directrice générale du CEuMONTRÉAL. Crédit photo : courtoisie du CEuMONTRÉAL.
« Le but de ces séances consiste à simplifier la compréhension de l’aventure entrepreneuriale auprès de la communauté étudiante », Nada Zogheib, directrice générale du CEuMONTRÉAL. Crédit photo : courtoisie du CEuMONTRÉAL.
Ce 19 janvier, le Centre d’entrepreneuriat de l’UdeM (CEuMONTRÉAL) proposera son deuxième atelier du volet « 3, 2, 1… j’entreprends ! ». Offerts gratuitement à toute la communauté étudiante, ces ateliers ont pour but de renseigner sur les prérequis et les façons de se lancer en affaires.
« Il est essentiel que les étudiants sachent qu’on est là pour eux, et que le seul profit qu’on tire à accomplir notre mission, c’est de les avoir aidés. »
Nada Zogheib, directrice générale du CEuMONTRÉAL

Avoir une idée entrepreneuriale, c’est un bon point de départ… mais les personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure doivent avoir plus qu’une idée avant de faire le grand saut vers le monde de l’entrepreneuriat. C’est ce que cherche à démystifier le CEuMONTRÉAL avec les ateliers « 3, 2, 1… j’entreprends ». Gratuits et ouverts à l’entièreté de la communauté udemienne, ils se déroulent en ligne sous forme de séances informatives d’une durée de 1 h 30 chacune. « Le but de ces séances consiste à simplifier la compréhension de l’aventure entrepreneuriale auprès de la communauté étudiante », explique la directrice générale du CEuMONTRÉAL, Nada Zogheib, à Quartier Libre.

« Les ateliers “3, 2, 1… j’entreprends”, c’est vraiment pour renseigner et vulgariser pour les gens la façon de se lancer en affaires, précise Mme Zogheib. Que ce soit dans un milieu professionnel, où il y aurait une idée de développement, ou simplement pour quelqu’un qui a un projet d’innovation, on s’occupe d’expliquer par où commencer, mais aussi quels outils et quel jargon il faut apprivoiser. »

Un parcours qui n’engage que soi

Grâce à cette formule lancée en décembre dernier, le CEuMONTRÉAL offre une approche pour laquelle les personnes intéressées n’ont pas à s’engager dans un parcours prolongé ou fastidieux. Le but est plutôt de suggérer des séances d’informations au cours desquelles différentes thématiques entrepreneuriales sont abordées : les démarches pour se lancer en affaires, les postures à adopter, les principes juridiques d’entreprise, etc. Ainsi, les individus qui désirent participer peuvent sélectionner les ateliers de leur choix ou décider de tous les suivre. Mme Zogheib assure également que les ateliers aborderont chaque thématique entrepreneuriale une à deux fois par session.

« Être entrepreneur, ça s’apprend. Ce n’est pas une science innée. C’est quelque chose qui s’acquiert, souligne la directrice générale du CEuMONTRÉAL. Avec les ateliers “3, 2, 1… j’entreprends”, on y va avec une certaine logique de crescendo dans l’information qui est donnée. » Les personnes qui souhaitent participer peuvent ainsi commencer les ateliers sans aucune connaissance ou au moment qui leur semble opportun dans le cadre du développement de leur projet.

cism

Informations, outils, services et plus encore

Selon Mme Zogheib, cette approche conviviale permet de se familiariser avec l’aventure entrepreneuriale, mais est aussi une façon de découvrir les divers services qu’offre le CEuMONTRÉAL. « Il est essentiel que les étudiants sachent qu’on est là pour eux, et que le seul profit qu’on tire à accomplir notre mission, c’est de les avoir aidés », précise-t-elle.

Les étudiantes et les étudiants qui traitent avec le Centre ont accès à plusieurs outils tels que des canevas pour faire des demandes de financement, des capsules vidéo ou même des séances personnalisées avec des professionnels du monde de l’entrepreneuriat.

Le prochain atelier « 3, 2, 1… j’entreprends » aura lieu ce 19 janvier, et les suivants se dérouleront les 9 et 21 février prochains. Même si l’activité est gratuite, les personnes qui souhaitent participer doivent s’inscrire au préalable sur le site Internet du CEuMONTRÉAL.

 

« Les ateliers “3, 2, 1… j’entreprends”, c’est vraiment pour renseigner et vulgariser pour les gens la façon de se lancer en affaires », Nada Zogheib, directrice générale du CEuMONTRÉAL. Crédit photo : courtoisie du CEuMONTRÉAL.