Tour des promesses électorales – Le Parti libéral du Canada

icone Societe
Par Amélie Gamache
jeudi 1 octobre 2015
Tour des promesses électorales - Le Parti libéral du Canada
Rachel Bendayan est candidate dans la circonscription Outremont pour le Parti libéral du Canada. (crédit photo : courtoisies PLC)
Rachel Bendayan est candidate dans la circonscription Outremont pour le Parti libéral du Canada. (crédit photo : courtoisies PLC)
Quartier Libre vous présente chaque jeudi jusqu’aux élections fédérales un survol des engagements d’un des principaux partis sur les enjeux qui touchent la communauté universitaire. Cette semaine : le Parti Libéral du Canada (PLC).

Longtemps placé comme un parti dominant de la scène fédérale canadienne, la formation dirigée par Justin Trudeau se situe aujourd’hui en troisième position à la Chambre des communes.

Le programme que présentent les libéraux laisse une large place à la création d’emplois pour les jeunes. « Il y a 170 000 jeunes de moins sur le marché du travail qu’avant la récession de 2008, affirme la candidate libérale dans Outremont, avocate de profession et chargée de cours à la Faculté de droit de l’UdeM, Rachel Bendayan. Nous créerons 80 000 emplois pour les jeunes dès la première année. » Entre autres mesures, le parti souhaite augmenter de 35 000 le nombre d’emplois financés chaque année par le programme  Emplois d’été Canada.  Des investissement de 40 millions de dollars annuellement sont aussi prévus pour favoriser la création de stages dans des domaines de pointe.

Les libéraux s’engagent également à mettre sur pied un conseil jeunesse non-partisan, regroupant des jeunes de 16 à 24 ans. « Il faut améliorer la compréhension et la réponse du gouvernement aux besoins de la jeunesse, affirme Madame Bendayan. Ce conseil consultatif conseillera le premier ministre sur tous les enjeux importants. »

La candidate libérale critique le bilan environnemental du gouvernement sortant. « Stephen Harper a érodé considérablement la protection sur nos eaux, assure-t-elle. Il faut respecter nos engagements internationaux sur la protection de ces zones! » Le PLC rétablira les 40 millions retirés des programmes fédéraux de recherche et surveillance sur les océans. Il appuie toutefois le projet Énergie-Est, selon la candidate.

Le parti promet de rendre les données gouvernementales accessibles en ligne, d’augmenter le financement de Radio-Canada et du Conseil des arts. Il prévoit également investir 100 millions de dollars par an dans des entreprises de technologies vertes et plafonner les dépenses effectuées par les partis politiques entre les élections.