Le Beach Club sera privé d’alcool pendant 20 jours au printemps

icone Culture
Par Romeo Mocafico
mercredi 30 septembre 2020
Le Beach Club sera privé d’alcool pendant 20 jours au printemps
Son permis de vente d'alcool lui sera temporairement retiré (Crédit bridgesward via Pixabay).
Son permis de vente d'alcool lui sera temporairement retiré (Crédit bridgesward via Pixabay).
La Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) a sanctionné le club Pointe-Calumet pour 93 manquements constatés entre 2015 et 2018.

Intoxications à l’alcool ou à la drogue, bagarres, vente de stupéfiants et présence récurrente de Hells Angels sont autant d’arguments avancés par le Tribunal de la RACJ pour justifier sa décision du 24 septembre dernier, rapporte le Journal de Montréal.

En conséquence, le bar en plein air se verra interdit de vendre de l’alcool à ses clients pour une durée de 20 jours, et ce, à compter du 21 mai 2021. Cette décision, qui devait imposer 40 jours d’interdiction, a été allégée de moitié compte tenu du contexte économique que subit l’établissement à cause de la pandémie.

Excès et permissivité

« Les problèmes d’intoxication de la clientèle du Beach Club sont récurrents, ainsi que les troubles et actes de violence qui en résultent, est-il spécifié dans le rapport. L’invitation à la fête à laquelle la titulaire convie sa clientèle, jeune et festive, n’est pas étrangère aux comportements empreints de permissivité et d’excès. »

La RACJ précise que le Beach Club n’est pas tenu de fermer ses portes durant cette période, et qu’il lui laisse la possibilité d’accueillir sa clientèle, à condition que celle-ci ne puisse pas y acheter de boissons alcoolisées.