Étudiants et artistes se lèvent pour faire revivre la vie nocturne montréalaise

icone Culture
Par Anaïs Amoros
mardi 19 octobre 2021
Étudiants et artistes se lèvent pour faire revivre la vie nocturne montréalaise
15e anniversaire de la Nuit Blanche à Montréal Crédit photo : Matias Garabedian - Flickr
15e anniversaire de la Nuit Blanche à Montréal Crédit photo : Matias Garabedian - Flickr
Les jeudi 21 et vendredi 22 octobre prochains, les adeptes de culture nocturne, parmi lesquels les étudiants et étudiantes, les artistes et les professionnels du secteur pourront participer à des prises de parole citoyennes et à des conférences à l’occasion d’un événement public intitulé Montréal au sommet de la nuit.

« On fait la fête partout dans le monde, sauf au Québec », constate l’étudiante au DESS en journalisme à l’UdeM Maïté Belmir. Habituée à travailler dans l’organisation d’événements nocturnes, elle compte bien participer au « sommet de la nuit » des jeudi 21 et vendredi 22 octobre prochains. « La tenue de tels événements permet de mettre de l’avant les professionnels de la culture pour voir ce qui peut être fait », explique-t-elle.

Cet événement, notamment soutenu par la Ville de Montréal, est organisé par MTL 24/24, qui analyse, structure et anime la vie nocturne de Montréal. L’un des objectifs de ce sommet consiste à comprendre comment la pandémie a touché le milieu de la nuit. Déjà, avant cette dernière, MTL 24/24 s’interrogeait sur différents enjeux qui entourent les activités culturelles nocturnes.

Des thèmes variés

Parmi les sujets abordés au cours de ces deux soirées, une conférence portera sur le rôle nocturne des communautés LGBTQ+, le vendredi 22 octobre à 17 h 20. D’autres discussions porteront sur la reprise sécuritaire de la vie nocturne, les espaces publics ou encore la gestion de l’environnement sonore qui entoure les activités nocturnes.

Dans la continuité de Montréal au sommet de la nuit, une manifestation sera organisée le samedi 23 octobre de 14 h à 20 h pour le droit de danser et pour soutenir l’industrie et le mode de vie nocturne. Plus de 8 000 personnes ont déjà indiqué y participer ou envisager d’y participer sur la page Facebook de l’événement.

Un investissement de 600 000 $

Le 15 juin dernier, le premier « sommet de la nuit » avait dressé le portrait de la vie nocturne montréalaise, puis avait abordé la relance de la vie économique nocturne, en présence de la mairesse de la ville de Montréal, Valérie Plante. Le 26 août dernier, celle-ci annonçait que la Ville allait ainsi investir 600 000 $ sur trois ans afin de poursuivre son partenariat avec MTL 24/24 et préparer sa politique de vie nocturne. L’organisme se donne pour objectif de contribuer directement à la vitalité économique nocturne, essentielle à l’économie montréalaise.