L’UdeM offre un cours sur la santé auprès des communautés autochtones

icone Campus
Par David Fillion
jeudi 7 octobre 2021
L’UdeM offre un cours sur la santé auprès des communautés autochtones
Crédit : Romeo Mocafico
Crédit : Romeo Mocafico
Depuis l’automne 2021, la Faculté de l’éducation permanente (FEP) de l’Université de Montréal offre un cours en ligne portant sur l’intervention en santé et services sociaux auprès des personnes et des communautés autochtones.

Et si la réconciliation avec les communautés autochtones commençait par la compréhension et l’inclusion ? Dans la volée des efforts de réconciliation avec les Premiers Peuples, l’UdeM a mis sur pied le cours Santé des personnes et des communautés autochtones, offert uniquement en ligne depuis la session d’automne 2021. Ce cours propose aux étudiants et étudiantes une façon d’intervenir auprès des communautés autochtones en prenant en considération leurs paradigmes culturels et sociaux.

Pour ériger ce projet, deux chargés de cours de la FEP se sont épaulés : le médecin-conseil en santé publique Samuel Blain,  également professeur adjoint de clinique à la Faculté de médecine de l’UdeM, et le membre de la Nation huronne-wendat Pierre Picard, qui dirige le Groupe de recherche et d’interventions psychosociales en milieu autochtone. Ensemble, ils ont jumelé connaissances et savoir-faire pour offrir cette formation visant à créer un pont entre le savoir institutionnel et les réalités des personnes et communautés autochtones auprès desquels les professionnels doivent intervenir.

Vers une réconciliation rapide, ou non ? 

Dans le passé, l’UdeM a déjà annoncé qu’elle mettrait en place son plan d’action Place aux Premiers Peuples, en respectant un échéancier allant de 2020 à 2023. L’Université propose actuellement des bourses, des conférences, des produits culturels, des portails informatiques personnalisés ainsi que des formations afin de créer un espace de soutien et d’inclusion pour les communautés autochtones sur le campus.

Le cours Santé des personnes et des communautés autochtones a jusqu’à présent cumulé plus de 80 inscriptions.

cism