Les « records » de la grève étudiante

icone Societe
Par Vincent Allaire
jeudi 18 octobre 2012
Les

La grève étudiante de 2012 a battu plusieurs records selon Alexandre Leduc, détenteur d’une maîtrise sur l’histoire du mouvement étudiant au Québec.

Alexandre Leduc s’y connaît sur les questions de grève. En plus de son mémoire, il travaille en ce moment à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), le plus important syndicat au Québec. Il est aussi un ancien militant de l’Association facultaire étudiante des sciences humaines (AFESH) à l’UQAM. En 2005, il avait notamment participé au mouvement de grève étudiante contre les coupures dans le programme des prêts et bourses. Alexandre a été aussi candidat pour Québec solidaire aux dernières élections provinciales.

Voici les faits marquants de la grève étudiante québécoise du printemps dernier relevés par Alexandre Leduc :

  • Plus longue grève étudiante de l’histoire, soit 8 mois et 5 jours.
  • Première victoire sur la question des frais de scolarité. « Les autres victoires étudiantes portaient sur l’aide financière aux études ou d’autres sujets connexes, explique Alexandre Leduc. Les autres grèves qui ont eu lieu sur les frais de scolarité, sur des dégels, ont été des échecs. Celle de 2007, où j’ai été partie prenante, a été un échec cuisant. »
  • Première grève qui a été le sujet d’une loi spéciale (la loi 12, aussi connue sous le nom de projet de loi 78).
  • Première grève interrompue par une élection générale. Le Parti québécois a annoncé au lendemain des élections l’annulation de la hausse.
  • Finalement, « c’est la première grève qui devait faire face à un mouvement d’injonctions, donc à une judiciarisation extrême, rappelle Alexandre Leduc. Pendant quelques moments, le syndicalisme de combat a été un peu désarmé. On n’avait pas vu venir cette façon de contester. Je trouve que c’était un peu de la triche. C’est-à-dire que des personnes, incapables de convaincre leur assemblée générale, ont essayé d’y aller par la voie légale. Je trouve ça un peu poche » a-t-il ajouté.

La vidéo se trouve sur le site du média communautaire de l’Université Concordia, CUTV. Alexandre Leduc parle à partir de la 29e minute. Il s’exprimait lors d’un forum sur le syndicalisme étudiant tenu à l’UQAM le 14 octobre dernier.

Alexandre Leduc tient un blogue.

cism