Les portes ouvertes de l’UdeM en stories sur Instagram

icone Campus
Par Esther Thommeret
vendredi 20 novembre 2020
Les portes ouvertes de l’UdeM en stories sur Instagram
Sous forme de "stories", par publications ou grâce au clavardage en ligne, l’objectif de l’Université est d’ouvrir le dialogue avec les étudiants. Crédit : Wikimedia Commons.
Sous forme de "stories", par publications ou grâce au clavardage en ligne, l’objectif de l’Université est d’ouvrir le dialogue avec les étudiants. Crédit : Wikimedia Commons.

Les portes ouvertes de l’UdeM se déroulent en ligne jusqu’au 3 décembre prochain. Pour favoriser le côté « humain » de l’évènement malgré la distance, l’Université a créé un compte Instagram. Celui-ci se veut un lieu de partage entre les étudiants.

« On était conscient que, en virtuel, on n’est pas capable d’avoir ce côté humain qu’on retrouve en présentiel, déclare la directrice générale du Service de l’admission et du recrutement, Michèle Glémaud. On a donc réfléchi à comment ajouter des éléments pour susciter le partage. »

Une visite via Instagram

Un compte Instagram a donc été créé le 8 novembre dernier. Il offre une plateforme d’échange avec des étudiants de l’UdeM. « On a fait un appel à des étudiants pour être les visages de l’UdeM », expliqueMme Glémaud. Le compte publie régulièrement des vidéos face caméra d’étudiants actuels qui présentent leur parcours.

Sous forme de « stories» par publications ou grâce au clavardage en ligne, l’objectif de l’Université est d’ouvrir le dialogue avec les étudiants. « Le but de cet Instagram, c’est plus de parler de la vie étudiante de manière ludique, d’aborder des sujets un peu plus légers », ajoute Mme Glémaud.

cism

L’UdeM a également tenté d’entrer en communication avec les futurs étudiants grâce à des conférences en ligne, des kiosques d’information, ainsi qu’une plateforme d’échange avec l’équipe d’admission.

Les avantages du format en ligne

L’étudiante au baccalauréat en médecine dentaire Serine Boughari joue le rôle d’ambassadrice de l’Université. « C’est certain que la présence en soi, la chaleur humaine ne sont pas là, témoigne-t-elle. Mais c’est le cas pour tout, pour nos cours et tout le reste, on aimerait mieux que ça soit en présentiel. » Pour elle, ce format en ligne a permis de favoriser les échanges avec les futurs étudiants.

 « L’avantage en ligne, c’est qu’on répond à toutes les questions et tout le monde peut entendre les réponses, poursuit Serine. En présentiel, on répond souvent une dizaine de fois aux mêmes questions. » D’après elle, la majorité de ces dernières concernent les examens d’admission et le suivi des cours à distance.

Pour l’étudiante, l’évènement en ligne permet également d’obtenir rapidement des informations. « On va les chercher sur les plateformes en ligne et on envoie directement aux étudiants les liens des sites Internet qui répondent à leurs questions, précise-t-elle. Alors qu’en présentiel, tu peux juste dire : “Allez voir sur la page de l’UdeM”. »

Un taux élevé de participation

« Je suis assez étonnée de voir l’intérêt que les étudiants ont et la facilité avec laquelle ils acceptent l’idée que nos activités se fassent en numérique », explique Mme Glémaud. L’Université mentionne que 12 000 personnes se sont connectées sur ses pages Web le 8 novembre dernier, entre 10 h et 16 h. Et 6 978 personnes s’y sont inscrites. Lorsque l’évènement se déroule en présentiel, entre 6 000 et 6 500 personnes sont présentes, d’après le Service de l’admission et du recrutement.

Selon la directrice générale,la nouveauté cette année est la grande participation des étudiants internationaux. « Quand on regarde le lieu de provenance des étudiants, 46 % des inscrits ont indiqué le Canada comme pays d’établissement, affirme-t-elle. Donc plus de 50 % des étudiants qui viennent à nos portes ouvertes sont des étudiants étrangers. »

Un sondage a été réalisé auprès des personnes inscrites. Parmi les 1 700 répondants, 63 % ont indiqué avoir un intérêt pour les programmes de premier cycle, 85 % souhaitent déposer une demande d’admission et 90 % ont jugé les portes ouvertes du 8 novembre dernier « utiles ».

L’Université note toutefois une légère baisse des demandes d’admission pour la session d’hiver 2021, notamment des étudiants internationaux.

Rencontre avec les facultés

Des conférences sont organisées avec chacune des facultés de l’Université, auxquelles participent les vice-doyens, les responsables de programme et des étudiants actuels. « Notre objectif, c’est que les étudiants puissent échanger en face à face avec des responsables de programme et des étudiants, expliqueMme Glémaud. Il y a aussi espace de clavardage avec l’équipe d’admission, parce que beaucoup de questions touchent l’admission. » 

Les conférences sur les programmes se déroulent depuis le 10 novembre et jusqu’au 3 décembre. Elles sont également proposées en rediffusion sur le site Internet de L’UdeM.