Le gouvernement investit dans la sécurité de l’intelligence artificielle

icone Societe
Par Lucas Sanniti
jeudi 11 avril 2024
Le gouvernement investit dans la sécurité de l’intelligence artificielle
Yoshua Bengio est reconnu comme un expert international sur les questions d'intelligence artificielle. (Crédit photo : Wikimedia Commons I Jérémy Barande)
Yoshua Bengio est reconnu comme un expert international sur les questions d'intelligence artificielle. (Crédit photo : Wikimedia Commons I Jérémy Barande)
Le gouvernement fédéral a annoncé un investissement de 2,4 milliards de dollars dans le secteur de l’intelligence artificielle (IA). Le directeur scientifique de l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila), Yoshua Bengio, était présent lors de la conférence de presse qui a eu lieu dans les bureaux de Scale AI à Montréal le dimanche 7 avril dernier.

Le directeur du Mila accueille cet investissement à bras ouverts, soulignant l’importance d’agir de manière préemptive dans les développements de l’IA. Une partie de la somme sera en effet dédiée à l’élaboration d’un nouvel institut canadien de la sécurité de l’IA.

« Trois des chercheurs en IA les plus cités au monde sont des citoyens canadiens, et ces trois chercheurs extrêmement cités sont tous très inquiets de la trajectoire que nous sommes en train de prendre, souligne M. Bengio à Radio-Canada. Le Canada s’est placé du bon côté de l’histoire en considérant ces risques. »

En plus d’un investissement consacré à la sûreté de cette nouvelle technologie, la majorité du montant investi, soit 2 milliards de dollars, sera destiné à la formation d’une nouvelle infrastructure scientifique dédiée aux chercheur·euse·s et aux entreprises.

Le directeur de Scale AI, Julien Billot, est également ravi de cette enveloppe dédiée aux avancées de l’IA. « Nous sommes convaincus que cet investissement sera un catalyseur pour la productivité, l’innovation et la croissance économique durable de notre pays », précise-t-il par voie de communiqué de presse.

En outre, 50 millions de dollars seront alloués à un programme d’assistance aux travailleur·euse·s qui pourraient être touché·e·s par l’arrivée de l’IA, en particulier dans les secteurs créatifs.