Le barème de notation « succès » ou « échec » en vigueur pour la session d’hiver 2021

icone Campus
Par Esther Thommeret
lundi 1 février 2021
Le barème de notation « succès » ou « échec » en vigueur pour la session d’hiver 2021
La FAÉCUM affirme que ce barème peut avoir des conséquences négatives sur la perception du dossier étudiant dans les demandes d’admission, pour des demandes de bourses, mais également lors des processus d’embauche pour des stages ou des emplois. Crédit : Green Chameleon via Unsplash.
La FAÉCUM affirme que ce barème peut avoir des conséquences négatives sur la perception du dossier étudiant dans les demandes d’admission, pour des demandes de bourses, mais également lors des processus d’embauche pour des stages ou des emplois. Crédit : Green Chameleon via Unsplash.

Le 29 janvier dernier, l’UdeM a annoncé que les étudiants pourront bénéficier du barème de notation « succès » ou « échec » pour la session d’hiver 2021.  

Cette mesure d’accommodement, qui a été adoptée à l’automne dernier afin « d’atténuer » les conséquences de la pandémie sur le parcours universitaire des étudiants, a été reconduite.

Les étudiants pourront à nouveau remplacer une note de leur relevé final par la mention « succès » ou « échec » (S/E). « Le cours auquel le barème de notation S/E est appliqué ne comporte pas de valeur numérique au relevé de notes et n’est pas contributoire à la moyenne », peut-on lire dans le communiqué de l’UdeM. Les détails concernant les dates limites et le formulaire à remplir seront communiqués ultérieurement.

Est-ce mal perçu par les employeurs ou les comités d’admission ?

Si certains étudiants s’inquiètent de la perception de leur dossier universitaire pour entrer dans un programme contingenté*, d’autres anticipent leurs futurs entretiens d’embauche.

« Le barème de notation S/E n’a aucune incidence sur l’évaluation des dossiers d’admission à des programmes de l’UdeM », assure l’Université. De son côté, la FAÉCUM ajoute que l’UdeM ne peut cependant pas se porter garante pour les autres organisations, comme lors d’une admission dans un programme contingenté d’une autre université.

Quartier Libre avait récolté plusieurs témoignages d’étudiants à ce sujet dans un article publié le 20 janvier dernier.

*Un programme contingenté est un programme pour lequel le nombre de candidats est supérieur au nombre de places disponibles.