La grande fête du TUM

icone Culture
Par Marie Villeneuve
mercredi 17 septembre 2014
La grande fête du TUM
Les interprètes de la soirée ont tous déjà fait partie du TUM.
Crédit photo : Isabelle Bergeron
Les interprètes de la soirée ont tous déjà fait partie du TUM.
Crédit photo : Isabelle Bergeron
L’événement Facteur TUM 5e Édition célébrera, le 22 septembre au Centre d’essai du pavillon J.-A.-DeSève, les cinq ans d’existence de Posthume, un collectif multidisciplinaire composé d’anciens étudiants de la troupe Théâtre de l’UdeM (TUM). Six textes de cinq jeunes auteurs seront ainsi interprétés lors de cet événement.

L’étudiant en criminologie Maxime Pretin est responsable de la soirée. C’est après avoir assisté à l’édition précédente qu’il a décidé de s’impliquer dans le théâtre universitaire comme comédien. « Pour un nouvel arrivant, assister à cette soirée-là, c’est assez exaltant, affirme-t-il. Ça permet déjà une première intégration, et ça te fait découvrir dans quelle ambiance tu vas travailler pendant un an. C’est important que les nouveaux socialisent avec les anciens qui ont toujours quelque chose à leur apprendre. »

Le directeur artistique de la soirée et de Posthume, Cyril Catto, a décidé de regrouper des artistes de différentes générations qui ont tous déjà fait partie du TUM. « Ce qui me fait triper, surtout, c’est de voir ces gens se transformer et de voir ce talent exploser, assure M. Catto. Je trouve ça magnifique. » Maxime Pretin, Joannie Vignola, Camélie Boucher, Audrey Perreault, Julien-Claude Charlebois, Marianne Martin, Félix Mathieu-Bégin, Étienne Cloutier et Gabrielle Hamelin se partagent ainsi l’interprétation des textes.

« Pour ce spectacle, on ne se limite pas vraiment, explique l’étudiante en études cinématographiques Charlotte Gagné-Dumais, qui se joint à l’équipe en tant que metteure en scène. On fait un appel à tous et on embarque tous ceux qu’on peut avoir. Que ce soit pour un tout petit rôle ou l’animation lors de la soirée, tout le monde a sa place. »

M. Catto adaptera la nouvelle Un entrefilet de l’étudiante à la maîtrise en création littéraireSarah Desrosiers, texte lauréat du Prix de la nouvelle Radio-Canada 2014 racontant la vie solitaire et assommante d’une vieille dame. « Sans le savoir, ce texte-là évoque beaucoup le passé du TUM et de Posthume, explique M. Catto. La toute première production de Posthume que j’avais mise en scène était une pièce d’Ionesco, Ce formidable bordel, une pièce sur l’ennui. »

Deux jeunes metteurs en scène

cism

L’ancien étudiant en psychologie Simon Delorme se joint à l’équipe à titre de metteur en scène, comme Charlotte. Simon participera à sa quatrième édition de Facteur TUM.

« Le mois d’août n’est pas un mois propice pour se préparer, affirme Simon. Donc on commence au mois de septembre, pendant la rentrée des classes, et on a trois semaines pour faire le show. Donc ça va très, très vite ! » Comédien depuis deux ans et toujours désireux de participer à cette soirée, Simon signe aujourd’hui ses premières mises en scène à partir de textes d’auteurs jeunesse : Magalie d’Alexandre Côté-Fournier, et Lettre à Chewbacka  ainsi que 14 décembre 2012 de Sarah Lalonde. « Ce sont deux textes qui ne sont pas nécessairement et immédiatement faits pour être mis sur scène, commente Simon. Ils sont plutôt faits pour la lecture, mais il faut s’amuser à les transformer en monologues et à les mettre en scène. »

Charlotte, qui avait mis en scène le texte Rien ne se perd, tout se recrée l’an dernier, présentera de son côté Coldshot de Mélanie Langlais, suivi de Ponton de Gabrielle Chapdelaine. Cette création a d’ailleurs permis à cette dernière d’être admise au concours d’entrée en écriture dramatique à l’École nationale de théâtre en 2014.

Les étudiants souhaitant à leur tour brûler les planches du TUM et, pourquoi pas, faire partie de l’événement Facteur TUM 6e Édition, pourront tenter leur chance les 20 et 21 septembre lors des auditions pour les productions de 2014-2015, à condition d’avoir déjà participé à une production théâtrale.

Soirée Facteur TUM
22 septembre à 19 h
Centre d’essai du pavillon J.-A.-DeSève
2332, boul. Édouard-Montpetit, 6e étage
Gratuit