Impôts : déduire les dépenses liées au télétravail

icone Societe
Par Esther Thommeret
vendredi 22 janvier 2021
Impôts : déduire les dépenses liées au télétravail
Cet outil est désormais disponible en ligne sur le site Internet du ministère des Finances. Crédit : Michael Longmire via Unsplash.
Cet outil est désormais disponible en ligne sur le site Internet du ministère des Finances. Crédit : Michael Longmire via Unsplash.

Le 18 janvier dernier, le Cabinet du ministre des Finances a mis en ligne un outil de calcul interactif pour aider les Québécois à réclamer des dépenses liées au télétravail depuis le début de la pandémie.

Les personnes qui ont travaillé depuis leur domicile au cours de l’année d’imposition 2020 peuvent demander des déductions d’impôts lors de la production de leur déclaration de revenus. « Avec ce calculateur, nous voulons simplifier la vie des citoyens qui se sont retrouvés en télétravail, afin qu’ils puissent s’assurer d’obtenir une juste compensation pour les dépenses engagées dans ce contexte particulier », a affirmé le ministre des Finances, Eric Girard.

Le gouvernement du Québec propose deux façons de calculer les dépenses liées au télétravail : la méthode à taux fixe temporaire et la méthode détaillée. L’outil permet d’évaluer celle qui sera la plus pertinente en fonction de la situation de chacun. « La nouvelle méthode à taux fixe temporaire permet aux Québécois qui ont effectué du télétravail en raison de la crise sanitaire causée par la pandémie de COVID-19 de demander 2 $ pour chaque journée de télétravail, et ce, jusqu’à un maximum de 400 $ », peut-on lire sur le site Internet du gouvernement.

Dépenses admissibles 

Les dépenses admissibles sont les fournitures de bureau, mais également tous les frais liés au travail à domicile comme l’électricité, le chauffage, l’eau, Internet, une partie du loyer ou encore des frais d’entretien et de réparations mineures.

Cet outil est désormais disponible en ligne sur le site Internet du ministère des Finances.