Fouiller dans les bordures

icone Culture
Par Mathieu Mireault
mercredi 16 novembre 2011
Fouiller dans les bordures

 

 

Jimmy Hunt

 

 

cism

Vie normale de Jimmy Hunt
En septembre dernier, Jimmy Hunt a lancé un nouveau
mini album rock de deux chansons intitulé 7”. Accompagné seulement d’une guitare électrique et d’une batterie, le musicien exprime une certaine aspiration à une vie plus stable : «Vie normale, donne-moi une chance ». Jimmy Hunt a remporté le 13 novembre trois prix au Gala alternatif de la musique indépendante du Québec (GAMIQ), ceux de vidéoclip, chanson album et auteur compositeur interprète de l’année.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phillippe B

 

 

Nocturne #632 de Philippe B
Philippe B passe de nouveau à l’avant de la scène après avoir produit plusieurs succès pour des artistes tels que Pierre Lapointe et Salomé Leclerc. Son troisième album en 6 ans s’intitule Variations fantômes. L’opus capture à merveille le génie de Philippe B, avec des chansons folks influencées par des pièces de Debussy ou de Tchaïkovsky. La pièce Nocturne #632, quatrième extrait tiré de l’album entendu sur les ondes de CISM, offre un exemple de ce mélange de genres. « Philippe B sera sûrement l’une des prochaines révélations québécoises », prédit Marc-André Labonté, directeur musical de CISM.

 

 

 

 

 

 

 

 

Mauves

 

 

 

Annie Hall de Mauves
Le nouvel album de Mauves, Cinéma Plymouth, donne un aperçu de ce qu’aurait pu être un album des Beatles si John Lennon avait suivi un cours d’immersion en langue française. La pièce Annie Hall se distingue du reste de l’album grâce à ses mélodies contagieuses et ses harmonies vocales qu’on dirait tirées d’un album des Beach Boys. Entre deux solos de guitare, ce groupe de Limoilou raconte une histoire d’amour remplie d’allusions au film de Woody Allen du même nom.

 

 

 

 

 

 

 

François et The Atlas Mountains

 

 

Piscine de François & the Atlas Mountains
La chanson Piscine nous fait pénétrer dans l’univers
insolite et comique de ce groupe français. L’une des
marques de commerce de François est son attachement aux jouets d’enfant et aux vieux pianos électriques. Lorsqu’il vivait à Bistrol en Angleterre au début des années 2000, il avait l’habitude d’écumer les poubelles le dimanche après-midi pour en trouver. C’est avec cet état d’esprit enfantin que François et sa troupe, The Atlas Mountains, ont créé l’album électronique E Volvo Love.

 

 

 

 

 

Koriass

 

 

 

St-Eustache de Koriass
Le nouvel album de Koriass, Petites victoires, offre
plusieurs pièces mémorables. Koriass rappe avec
autant d’aisance sur les titres influencés par la musique
électronique que ceux qui doivent davantage à l’univers
du jazz. Sur un air de soul, St-Eustache raconte avec
beaucoup d’humour les origines modestes du rappeur,
comme dans ces quelques strophes : «Je pourrais dire
que je suis un briseur de couple, qu’il est assez tard,
il est temps que Justin Bieber se couche».

 

 

 

 

 

 

 

 

Theatre Metamorphis

 

 

Contact éphémère de Theatre Metamorphis
Théâtre Metamorphis joue du rock rempli d’énergie
brute dans la lignée de groupes français tels qu’Indochine ou Noir Désir. Le premier album du
groupe, intitulé Tout le monde n’est pas autorisé,
expose les déboires de la jeunesse parisienne entre
deux croissants et une coupe de rouge. La chanson
Contact Éphémère raconte sur des mélodies entraînantes l’histoire d’un homme qui cherche à passer la nuit avec une femme.