Chercheurs à la carte

icone Campus
Par Emma Guerrero Dufour
vendredi 1 mars 2019
Chercheurs à la carte
La Cériumosphère permet de répertorier les 85 chercheurs et chercheuses du Cérium. Courtoisie Cérium.
La Cériumosphère permet de répertorier les 85 chercheurs et chercheuses du Cérium. Courtoisie Cérium.
Mappemonde interactive, la Cériumosphère est le nouvel outil du Centre d’études et de recherches internationales de l’UdeM (Cérium). Consultable sur le site Internet du Centre, cette nouvelle carte a pour but de faciliter la recherche d’experts par régions géographiques.

«Nous recevons fréquemment des appels du fédéral ou du provincial concernant des informations au sujet de différentes régions du monde », note le conseiller principal pour les communications et les partenariats du Cérium, Jean-Frédéric Légaré-Tremblay. Il ajoute que le nouvel outil, dont le développement a pris environ six mois, s’adresse non seulement à la communauté des chercheurs, mais également aux étudiants, aux médias, et aux décideurs publics.

Sur la carte interactive, différents experts rattachés au centre de recherche, sont répertoriés par région géographique. Des capsules informatives tirées d’émissions du Cérium, comme Arrêt sur le Monde, émission d’analyse et de décryptage de l’actualité internationale, sont également proposées. La Cériumosphère affiche également les interventions des chercheurs du Cérium dans les médias.

Accessibilité

La coordonnatrice et responsable des activités du Cérium, Michelle Daniel, pense que la carte contribuera à faire la promotion des chercheurs du Cérium à l’international. « On voulait que nos experts soient disponibles pour le grand public, mais aussi pour les autres chercheurs du monde entier », note-t-elle.

« Le travail d’un centre de recherche, outre de faire de la recherche, c’est de la diffuser, indique M. Légaré-Tremblay. Avec la Cériumosphère, on cherche à maximiser cet effort-là. »
Il précise d’ailleurs que le développement de cette dernière a été rendu possible par une subvention du Bureau Recherche-Développement-Valorisation (BRDV) de l’UdeM, qui a octroyé une bourse de mobilisation des connaissances au Cérium à l’hiver 2018.

cism