À travers la lentille des étudiants

icone Culture
Par Mirna Djukic
mardi 17 janvier 2017
À travers la lentille des étudiants
Une des photos lauréate de l'année 2015-2016 prise à Ribersborgs Kallbadhus à Malmö en Suède. Courtoisie Marie-Pierre Paradis Claes.
Une des photos lauréate de l'année 2015-2016 prise à Ribersborgs Kallbadhus à Malmö en Suède. Courtoisie Marie-Pierre Paradis Claes.
L’exposition Impressions, qui se tient jusqu’au 20 janvier au pavillon J-A-DeSève de l’UdeM, présente les plus beaux clichés des étudiants en échange à l’étranger. Elle offre une dernière chance au public de découvrir les quatre coins du monde à travers les yeux des étudiants.

Chaque année, la Maison internationale (MI) de l’UdeM invite les participants au programme de mobilité étudiante à partager les photos de leurs pays d’accueil dans le cadre d’un concours. Des récompenses sont offertes dans trois catégories : « Mon échange en une image », « Découverte culturelle » et « Mille et un visages ». La sélection des photos est présentée au sein de l’exposition ambulante Impressions.  « Ce sont des souvenirs extraordinaires, pense la diplômée en sciences de la communication de l’UdeM et lauréate du concours 2015-2016, Marie-Pierre Paradis-Claes. Peut-être que ça va donner envie aux gens de voyager. »

Selon le coordonnateur par intérim de la MI, Guillaume Sareault, l’exposition des œuvres sur le campus est un moyen particulièrement efficace d’informer les étudiants sur les activités de la Maison internationale et, surtout, de les inciter à en profiter. « Donner le goût [de partir en échange], c’est la principale mission de ce projet-là », affirme-t-il. Et puis, c’est toujours le fun de mettre un peu de visuel et d’art sur le campus. »

Après avoir visité la bibliothèque des sciences humaines, puis les pavillons Roger-Gaudry, Jean-Brillant et Marie-Victorin à l’automne, Impressions fait son dernier arrêt au pavillon DeSève. L’exposition a dû être réduite pour partager son espace avec les activités liées à la rentrée hivernale. Malgré l’enthousiasme des étudiants, les organisateurs ne sont pas certains de la renouveler l’an prochain. « Les panneaux s’usent et, malheureusement, les gens ne sont pas toujours respectueux du matériel, remarque Guillaume Sareault. En fin de compte, c’est nous qui devons repayer le matériel, et c’est quand même cher. » Il assure toutefois que le concours pourra avoir lieu sans l’exposition. Les étudiants ont jusqu’au 17 septembre prochain pour participer à l’édition 2016-2017.

Impressions

Pavillon J.-A.-De Sève (hall d’entrée)

cism

 2332, boulevard Édouard-Montpetit

Du 9 au 20 janvier 2017

Entrée Libre