Une qualité améliorée

icone Culture
Par Dominique Cambron Goulet
mercredi 25 septembre 2013
Une qualité améliorée
(Photo: Courtoisie Université de Montréal)
(Photo: Courtoisie Université de Montréal)

C’est hier que le Ciné-Campus en version numérique ouvrait ses portes pour la première fois aux étudiants. Le Centre d’essai du pavillon J.-A.-DeSève était au trois-quarts plein pour la première représentation de L’Écume des jours de Michel Gondry.

« Je suis très fébrile, car c’est l’aboutissement d’un grand projet », a déclaré la coordonatrice du Ciné-Campus, Amélie Michaud, avant la première représentation de la soirée. Les spectateurs ont d’ailleurs pu voir les nouveaux hauts-parleurs dissimulés derrière l’écran pendant les explications de Mme Michaud.

L’investissement de 200 000 $ a valu la peine puisque la qualité du nouveau format numérique s’apparente à ce que l’on peut trouver dans une salle de cinéma commercial. Fini le temps où l’on pouvait voir les poussières sur la pellicule et les coupures de son. L’image est bien plus nette et les nouveaux haut-parleurs projettent un son multicanal de type Dolby Surrond 7.1 comme on entend dans la plupart des cinémas.

Le nouveau matériel offre réellement une belle expérience aux étudiants et à la communauté universitaire. Il nous permet également de constater le fossé entre la pellicule et l’ère actuelle.

L’Écume des jours était un choix judicieux pour mettre en valeur le nouvel équipement, car les effets visuels et les détails graphiques sont très élaborés.  

Le film est encore projeté ce soir au Centre d’essai du pavillon J.-A.-DeSève à 17h15 et 20h.