Un tiers des 18-34 ans estime pouvoir se passer des banques, selon une étude

icone Societe
Par Camille Dufétel
lundi 1 juin 2015
Un tiers des 18-34 ans estime pouvoir se passer des banques, selon une étude
La génération Y se méfierait des institutions financières, selon l'étude. Crédit photo: Flickr/Pete Ashton https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/
La génération Y se méfierait des institutions financières, selon l'étude. Crédit photo: Flickr/Pete Ashton https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/
Selon une étude publiée le 1er juin par la banque américaine Bank of America Merill Lynch, un tiers des 18-34 ans estime ne pas avoir besoin des banques, nous apprend l’AFP.

Le secteur bancaire serait le premier à devoir s’adapter dans les trois à cinq prochaines années aux nouvelles habitudes de consommation de la génération Y. Celle-ci se méfierait des institutions financières et aurait trois fois plus de chances que les baby boomers de ne pas avoir de banque, selon l’étude.

« Leur passage à l’âge adulte ayant eu lieu en période de grande récession, les membres de la génération Y ont eu des débuts financiers des plus difficiles, avec 71 % d’entre eux qui estiment devoir faire face à davantage de difficultés financières que leurs parents au même âge, indique l’étude. Pourtant, ils émergent en tant que nouvelle source dominante de richesse et de dépenses, ce qui signifie que les banques devront évoluer et adapter leur offre au risque de perdre cette clientèle au profit de nouveaux acteurs ».

Selon Le Figaro étudiant, ces nouveaux acteurs pourraient être les banques en ligne, les stratégies dites « omnicanal », qui multiplient les point de contact avec les clients, que ce soit en agence ou par le biais du numérique, les start-ups spécialisées dans la finance ou encore les investissements dits « socialement responsables ».

L’étude indique qu’outre la finance, d’autres secteurs seront également touchés par ces nouvelles habitudes de consommation, comme le logement, l’automobile, la restauration, la finance, les médias et le voyage.

La génération Y représente actuellement 2 milliards de personnes dans le monde dont 86% vivraient dans les pays émergents, rappelle Le Figaro étudiant. D’ici 2025, elle représentera 75% de la population active mondiale.

 

Source : Le Figaro étudiant/ AFP