Tour des promesses électorales – Le Nouveau Parti Démocratique

icone Societe
Par Amélie Gamache
jeudi 15 octobre 2015
Tour des promesses électorales - Le Nouveau Parti Démocratique
Alexandre Boulerice est député et candidat dans Rosemont-La-Petite-Patrie pour le NPD. Crédit photo : commons.wikimedia.org
Alexandre Boulerice est député et candidat dans Rosemont-La-Petite-Patrie pour le NPD. Crédit photo : commons.wikimedia.org
Quartier Libre vous présente chaque jeudi jusqu’aux élections fédérales un survol des engagements d’un des principaux partis sur les enjeux qui touchent la communauté universitaire. Cette semaine : le Nouveau Parti Démocratique (NPD).

À la tête des sondages il y a quelques semaines, le NPD se trouve présentement en troisième position des intentions de vote. L’équipe de Thomas Mulcair compte toutefois bien profiter de la dernière étape de la campagne pour faire valoir son programme.

Selon le député et candidat néo-démocrate dans Rosemont-La-Petite-Patrie, Alexandre Boulerice,  plusieurs engagements pourront séduire la communauté universitaire. « Nous allons abolir graduellement, sur une période de sept ans, les taux d’intérêts sur les prêts étudiants », annonce-t-il.

La bonification des bourses d’études et la création de 40 000 emplois et stages pour les jeunes figurent également dans le programme du Parti. « Ma collègue Laurin Liu a d’ailleurs présenté un projet de loi pour protéger les stagiaires. » Le projet a été battu en seconde lecture, mais reviendra à l’ordre du jour en cas de victoire néo-démocrate.

Le Parti s’engage également à réinvestir dans la science. « Le Canada est à la traîne dans les pays de l’OCDE [organisation de coopération et de développement économique] en ce qui concerne le financement public de la recherche et développement, se désole-t-il. Nous rétablirons les fonds de recherche, y compris en recherche fondamentale, via les conseils subventionnaires. »

Le Parti propose aussi des cibles de réductions de gaz à effet de serre ambitieuses : 34% d’ici 2030 et 80% d’ici 2050, par rapport au niveau de 1990. « Pour ce faire, on veut s’inspirer du modèle du Québec et de la Californie en instaurant une bourse du carbone, explique M. Boulerice. C’est un système éprouvé qui fonctionne bien, que nous voulons instaurer au Canada, et au niveau continental»

De plus, les néodémocrates souhaitent mettre en place un mode de scrutin proportionnel mixte inspiré du modèle allemand, rétablir la livraison du courrier à domicile, abroger la loi antiterroriste et annuler les compressions conservatrices en santé. La création d’un millions de places en garderie à 15 $ ou moins par jour ainsi que l’instauration d’un poste de directeur parlementaire des sciences figurent également au programme.