Tour des promesses électorales – Le Bloc Québécois

icone Societe
Par Amélie Gamache
jeudi 24 septembre 2015
Tour des promesses électorales - Le Bloc Québécois
Le candidat Gabriel Sainte-Marie se présente dans Joliette (Crédit photo : Courtoisies Gabriel Sainte-Marie)
Le candidat Gabriel Sainte-Marie se présente dans Joliette (Crédit photo : Courtoisies Gabriel Sainte-Marie)
Quartier Libre vous présente chaque jeudi jusqu’aux élections fédérales un survol des engagements d’un des principaux partis sur les enjeux qui touchent la communauté universitaire. Cette semaine : le Bloc Québécois (BC).

L’objectif premier du parti dirigé par Gilles Duceppe est l’accession à l’indépendance du Québec. Dans son programme, le parti souhaite également défendre les intérêts québécois sur la scène fédérale.

Investir dans l’enseignement supérieur

Certaines des revendications bloquistes concernent d’ailleurs la communauté universitaire. « Ottawa doit revenir à des niveaux de financement à la hauteur de ses moyens, affirme le candidat dans Joliette, Gabriel Sainte-Marie. On demande que les transferts fédéraux en éducation supérieure reviennent au niveau de 1999, avant les compressions. On en fait un cheval de bataille. »

Le parti demande aussi de rétablir les crédits en recherche universitaire. « Il faut annuler les compressions, qui représentent 180 millions de dollars, continue M. Sainte-Marie, également enseignant en économie. On demande aussi de s’assurer de l’indépendance des conseils subventionnaires» Par ailleurs, le Bloc propose un crédit d’impôt pour les jeunes diplômés qui iraient s’établir en région.

Agir pour l’environnement

Pour le candidat bloquiste, le sujet de l’oléoduc de TransCanada est épineux. « Énergie Est ne doit pas passer, s’exclame-t-il. Les risques environnementaux sont énormes, il n’y a aucune retombée économique. Nous exigeons que le Québec ait un droit de véto pour tout ce qui est transport du pétrole sur son territoire. »

Le parti appelle plutôt à un investissement de 10 milliards par année dans les infrastructures vertes. « On a une expertise en économie verte au Québec, souligne M. Sainte-Marie. On a un secteur porteur, il est temps de le prioriser»

Enfin, le Bloc Québécois propose que l’achat de livres soit exempté de l’application de la taxe sur les produits et services. Le parti s’opposera à toute politique permettant d’offrir ou de recevoir des services publics à visage couvert et prônera une politique étrangère misant sur la coopération internationale.