Récit primé

icone Culture
Par Etienne Fortier-Dubois
mercredi 5 octobre 2016
Récit primé
L’étudiante à la maîtrise en littératures de langue française Cynthia Massé. Crédit photo : Mathieu Gauvin
L’étudiante à la maîtrise en littératures de langue française Cynthia Massé. Crédit photo : Mathieu Gauvin
Avec Le réfrigérateur, l’étudiante à la maîtrise en littératures de langue française de l’UdeM Cynthia Massé signe un texte mettant en scène deux colocataires, dont l’une est aux prises avec des problèmes alimentaires. Une histoire inspirée d’une situation réelle, qui lui a valu le Prix du récit Radio-Canada 2016.
«Ça m’a redonné confiance en mes projets d’écriture et un bon coup de pouce» Cynthia Massé.

«Il y a une langue, dans le texte, il y a une cohérence, une poésie, une atmosphère, confie l’écrivain et membre du jury, Maxime-Olivier Moutier. C’est ce que j’aime en littérature : quand il y a une manière de faire des phrases qu’on a l’impression de n’avoir jamais vues, des choix de mots qui sont inédits. »

Le texte de Cynthia Massé est constitué de onze petites parties, chacune coiffée d’un intertitre. L’auteure a découvert cette technique durant son baccalauréat en écriture de scénario et en création littéraire à l’UdeM. « J’ai tellement aimé ça que maintenant j’écris beaucoup en fragments », raconte Cynthia. Elle confie par ailleurs qu’elle planche à présent sur un roman dans le même ton.

Un frigo et une colocataire

Le Prix du récit Radio-Canada, assorti d’une bourse de 6 000 $ et d’une résidence d’écriture à Banff, en Alberta, récompense un court texte basé sur une histoire vécue. Il s’agit de son réfrigérateur et de sa colocataire à la routine alimentaire stricte qui ont inspiré Cynthia. « Dans ce temps-là, on habitait dans un appartement où je n’avais pas de chambre, décrit-elle. J’étais dans le salon, qui formait une pièce avec la cuisine. Le réfrigérateur faisait un bruit vraiment atroce, intense. »

Si sa colocataire n’est pas tout à fait celle du texte, les troubles alimentaires sont racontés avec le plus de justesse possible. « J’ai décidé d’aller plus loin dans cette direction-là pour sensibiliser [les gens] », affirme Cynthia. Des projets qui se multiplient

Celle qui s’intéresse à l’œuvre de Nelly Arcan pour sa maîtrise a déjà publié des nouvelles et de la poésie dans les recueils du collectif Nyx, un regroupement d’étudiants en création littéraire, fondé en 2014 et qui deviendra une revue cet automne. Le cofondateur du collectif et étudiant à la maîtrise en cinéma, Victor Bégin, a encouragé Cynthia à faire partie du comité de lecture de Nyx. « Je trouve que ce qu’elle écrit est tout simplement incroyable, commente-t-il. Sa plume a beaucoup de valeur à mes yeux. »

Cynthia révèle avoir été surprise par sa victoire et affirme que c’est une motivation. « Ça m’a redonné confiance en mes projets d’écriture et un bon coup de pouce », dit-elle. Le réfrigérateur peut être lu sur le site de Radio-Canada et dans le magazine enRoute, distribué dans les avions d’Air Canada.