Quatre découvertes à petits prix

icone Culture
Par Camille Dufétel
vendredi 5 septembre 2014
Quatre découvertes à petits prix
Chaos in Central African Republic: photo de William Daniels pour le magazine Time.
Chaos in Central African Republic: photo de William Daniels pour le magazine Time.

E X P O S I T I O N

WORLD PRESS PHOTO MONTRÉAL 2014

La neuvième édition de l’événement photographique World Press Photo est présentée jusqu’au 28 septembre au Marché Bonsecours. Cette compétition de photographie professionnelle a réuni en février dernier à Amsterdam un jury composé de 19 membres, lesquels ont décerné des prix pour les 150 photos prises par 53 photographes provenant de 25 pays. Depuis, les clichés font le tour d’une centaine de villes dans le monde.

La photographie gagnante cette année a été prise par le photojournaliste américain John Stanmeyer pour le National Geographic. On y voit des migrants africains sur une rive, au Djibouti, tentant de capter du réseau cellulaire en provenance de la Somalie afin de joindre leur famille avant de s’embarquer dans une longue traversée. «Avec le choix de cette image, le jury du World Press Photo a préféré appréhender l’humanité dans sa globalité plutôt que de mettre l’accent sur la nouvelle quotidienne», commente le président du World Press Photo Montréal, Matthieu Rytz.

Les prix attribués sont divisés en neuf catégories. Dans la catégorie «Information générale, reportages», le deuxième prix a été remis au photojournaliste français William Daniels pour une série de photographies sur l’intensification de la violence en République centrafricaine l’an dernier, où une coalition majoritairement composée de rebelles musulmans, la Séléka, avait pris le pouvoir en mars avant d’être dissoute. «C’est parfois difficile de convaincre sa rédaction d’aller sur le terrain, confie William Daniels. C’est un conflit dont personne ne parlait. J’ai donc décidé d’y aller avec mon propre argent.» Le magazine Time a finalement acheté ses photographies.

Marché Bonsecours | 350 , rue Saint-Paul Est, Montréal | Jusqu’au 28 septembre

Lundi, mardi, mercredi, dimanche de 10 à 22 heures

Jeudi, vendredi, samedi de 10 heures à minuit | Étudiants 10 $

L A N C E M E N T  D ’ A L B U M

EUGÈNE ET LE CHEVAL

La formation montréalaise Eugène et le cheval lancera son deuxième album intitulé Pertes de mémoire et autres mécanismes de défense le 14 septembre à la Casa del Popolo. Le guitariste et chanteur Pierre-Paul Giroux et le bassiste et chanteur Philippe Saint-Denis sont rejoints pour cet album par le guitariste, claviériste et chanteur Guillaume Alix, par le claviériste Maxime Saint-Denis et par le batteur José Major.

«Dans cet album, on raconte des histoires, mais on ne sait pas si elles se passent réellement, explique Pierre-Paul Giroux. J’aime moi-même m’inventer des souvenirs, ne plus savoir si je les ai vraiment vécus ou simplement rêvés. » Ce deuxième album reste dans la lignée indie rock du groupe, avec des influences psychédéliques. « Lors de l’enregistrement, nous étions toujours en improvisation, personne n’avait de rôle proprement dit, affirme Pierre-Paul. Par rapport à notre précédent album, nous avons travaillé plus longtemps, fait davantage de recherches sonores pour créer quelque chose de décalé en augmentant les contrastes, en utilisant des sons trop forts et en faisant des essais sur la voix.» Les titres «Foam» et «La ruche» sont en écoute libre sur le bandcamp du groupe.

Casa Del Popolo | 4873, boulevard Saint-Laurent

14 septembre | 20 heures | 10 $ avec disque

P R O J E C T I O N

CINÉMA SOUS LES ÉTOILES À L’UdeM

Une séance de cinéma en plein air est organisée par le service des activités culturelles de l’Université et la Fédération des associations étudiantes du campus de l’UdeM mardi le mardi 9 septembre prochain dès 20 heures, à la place de La Laurentienne. Le film projeté sera La petite reine, un drame sportif traitant du dopage dans le domaine du cyclisme. Réalisé par le Québécois Alexis Durand-Breault, le film met en vedette l’actrice québécoise Laurence Leboeuf.

« C’est un des beaux succès québécois de l’été », souligne la coordonnatrice du Ciné-Campus, Amélie Michaud. Les étudiants sont invités à se présenter dès 19 heures avec leurs couvertures, une animation étant prévue. «Il y aura un duel culinaire avec différents types de pop-corn, une performance du bédéiste Dominic Poulin, et la présence de plusieurs anciens participants d’UdeM en spectacle.»

Les gagnants des deux dernières éditions, le beatboxer Giulio Mazzella, et l’auteur-compositeur-interprète Patrick Lac seront présents. En cas de pluie, la projection aura lieu à l’auditorium Jean-Lesage (B-2285), au pavillon 3200, rue Jean-Brillant.

Place de La Laurentienne

9 septembre | Animation dès 19 heures

Gratuit

F E S T I V A L

FESTIVAL INTERNATIONAL DE LITTÉRATURE

Du 12 au 21 septembre se déroulera à Montréal le 20e Festival international de littérature (FIL), qui met à l’honneur les mots par le truchement de rencontres, d’apéros littéraires ou de spectacles, et dont une partie aura lieu au Centre Phi, près du Vieux-Port. Le 14 septembre à 19h30, l’écrivaine française Brigitte Giraud et l’auteur-compositeur-interprète français Albin de la Simone donneront une lecture-concert intitulée Ping-Pong sur le thème des tumultes de l’amour.

«Brigitte Giraud est une auteure que j’aime beaucoup, elle fait beaucoup de projets littéraires en y mêlant d’autres disciplines, et c’est exactement l’une des caractéristiques de notre festival», explique la directrice générale et artistique du FIL, Michelle Corbeil. Le 16 septembre à 19h30, Brigitte Giraud sera de nouveau présente, cette fois avec la chorégraphe et danseuse française Bernadette Gaillard, dans le cadre d’un spectacle intitulé Parce que je suis une fille. Une rencontre aura ensuite lieu avec Brigitte Giraud, Bernadette Gaillard et Albin de la Simone.

«Le Centre Phi favorise les rencontres entre différentes formes d’art, d’où le choix de ce lieu», affirme Mme Corbeil. Les prix peuvent différer selon les activités. En revanche, l’entrée à la soirée Ping-Pong ou au spectacle Parce que je suis une fille coûte 14 $ pour les moins de 25 ans.

Centre Phi | 407, rue Saint-Pierre

Du 12 au 21 septembre

Prix variés selon les spectacles