Quartier Libre FAÉCUM

Plus de partys pour les étudiants étrangers

par Tiffany Hamelin
Mardi 18 septembre 2012
Plus de partys pour les étudiants étrangers

Les 4 600 étudiants étrangers attendus sur le campus de l’UdeM cette année auront droit à encore plus d’activités leur étant consacrées. UdeMonde, un nouveau groupe d’intérêt créé par des étudiants, s’attelle à faciliter l’intégration de ces étudiants trop souvent livrés à eux-mêmes.

L’organisme UdeMonde – prononcé « UdeM Monde » – est le fruit d’une collaboration entre deux conseillers aux Services aux étudiants (SAE). La conseillère au Bureau des étudiants internationaux (BEI) Natacha Louis-Charles, et le conseiller à la Maison internationale Guillaume Sarreault, sont deux anciens étudiants québécois partis en échange à l’étranger. « Nous avons tellement bien vécu nos séjours que nous avions à coeur que l’UdeM accueille ses étudiants étrangers comme il se doit », explique Mme Louis-Charles.

Le BEI s’occupe des étudiants étrangers sur le campus de l’UdeM alors que la Maison internationale s’occupe des Québécois partant en échange. UdeMonde est actif depuis sa mise en place en août. « Déjà quatre activités à succès depuis trois semaines, et ce n’est pas encore la grosse rentrée », ajoute M. Sarreault. Son président, Nicolas Parango, étudiant français installé à Montréal depuis 2011, explique que le but d’UdeMonde « est d’accueillir au mieux les étudiants étrangers qui arrivent sur le campus tout en leur faisant découvrir Montréal et surtout les Québécois. »

Le comité directeur du jeune organisme est formé de six étudiants étrangers et québécois ayant étudié à l’étranger. « Nous allons chercher les étudiants lors des séances d’accueil organisées par le BEI, explique Nicolas. Jusqu’à maintenant, nous avons un bon taux de participation aux activités. Plus d’une centaine d’étudiants étrangers étaient là pour notre soirée au Café Campus, le jeudi 13 septembre. » 

Une arrivée appréhendée

«C’est un projet qui est en suspens depuis plusieurs années, explique Guillaume Sarreault. Aux SAE nous étions limités dans nos moyens et dans notre travail. Cet hiver on a trouvé des personnes motivées qui voulaient s’impliquer dans la création du groupe. » L’étudiant français à la maîtrise en design urbain, Rithy Min, est à Montréal depuis le 27 août. Il appréhendait son arrivée sur le campus, où il ne connaissait personne. « Je suis allé à l’un de leur 4 à 7 et, depuis, je connais une trentaine d’étudiants étrangers, explique-t-il. Le fait de rencontrer des personnes dans la même situation permet aux gens de se rapprocher plus facilement, et UdeMonde nous permet de faire ces rencontres, en plus de nous offrir un accueil chaleureux. »

L’intégration des étudiants étrangers 

Nicolas Parango, qui fait également partie de la fraternité Sigma Thêta Pi, s’est impliqué dans UdeMonde pour la simple raison qu’il a « adoré sa première session à l’UdeM, mais qu’il n’y avait pas assez d’activités pour les étudiants internationaux. » Même son de cloche du côté de Rithy Min, qui voudrait lui aussi s’y impliquer.

« Je voulais faire vivre ça plus intensivement aux nouveaux, ajoute Nicolas. Les amitiés sont le fruit du hasard. Elles se créent souvent lors des premières activités auxquelles on participe en arrivant. Être le responsable de ses activités, c’est intéressant humainement. »

L’étudiant en design urbain admet cependant que les étudiants étrangers ne rencontrent pas assez d’étudiants québécois. Une chose que le président d’UdeMonde confirme. «Nous essayons de remédier à ça, le party des étudiants internationaux qui aura lieu le 27 septembre prochain devrait changer la donne, explique Nicolas. Les billets sont offerts au BEI et ils sont valables pour deux personnes. La seule condition, c’est qu’il faut qu’un étudiant international soit accompagné d’un étudiant québécois. »

En plus d’organiser tous les jeudis un 4 à 7 dans un bar différent de Montréal, UdeMonde organisera une cueillette de pommes le 30 septembre. Les billets seront bientôt en vente au BEI et à l’Action communautaire et humanitaire. Tous les étudiants internationaux y sont invités.

Dernier numéro

Docteurs et chômeurs

Téléchargement >