Les universités québécoises s’engagent contre l’urgence climatique

icone Societe
Par Edouard Ampuy
vendredi 27 septembre 2019
Les universités québécoises s’engagent contre l’urgence climatique
L’Université de Montréal, HEC Montréal, Polytechnique Montréal, l’Université de Sherbrooke, l’Université Concordia, l’Université Laval, l’UQTR, l’UQAM, l’ETS et l’Université Bishop’s sont les dix universités du Québec qui ont signé la déclaration. (Photo : archives Quartier Libre)
L’Université de Montréal, HEC Montréal, Polytechnique Montréal, l’Université de Sherbrooke, l’Université Concordia, l’Université Laval, l’UQTR, l’UQAM, l’ETS et l’Université Bishop’s sont les dix universités du Québec qui ont signé la déclaration. (Photo : archives Quartier Libre)
Dix universités québécoises, dont l’UdeM, ont rejoint le mouvement mondial des établissements d’enseignement supérieur qui vise à déclarer une situation d’urgence climatique.

En signant cette déclaration, les universités reconnaissent qu’un changement social est nécessaire pour lutter contre la menace des changements climatiques.

Elles prennent trois engagements, dont l’objectif d’atteindre la carboneutralité d’ici 2030 ou 2050 au plus tard. Elles s’engagent à mobiliser des ressources supplémentaires pour la recherche se concentrant sur les mesures pour remédier aux changements climatiques, et à accroitre l’accès à l’éducation lié à l’environnement et au développement durable.

A l’origine de l’initiative

Ce mouvement a été lancé par The Alliance for Sustainability Leadership in Education, un organisme à but non lucratif basé en Angleterre, l’organisme Second Nature et la Youth and Education Alliance du Programme des Nations Unies pour l’environnement.

Au Québec, c’est à l’invitation du Réseau universitaire québécois en développement durable que les dix universités ont rejoint le mouvement. Avant les institutions québécoises, 163 établissements d’enseignement supérieur ont signé la déclaration.

Officialisation et diffusion

Cette déclaration sera officialisée et diffusée aux principaux responsables gouvernementaux et membres des médias lors de la Conférence des parties (COP 25) qui se déroulera du 2 au 13 décembre 2019 à Santiago, au Chili.