La Fédération canadienne des étudiants réclame des positions claires

icone Societe
Par Camille Dufétel
mardi 22 septembre 2015
La Fédération canadienne des étudiants réclame des positions claires
Du 5 au 8 octobre, les étudiants canadiens pourront voter sur les 28 campus qui participent au projet pilote d'Élections Canada dans l'ensemble du pays. Crédit photo: Flickr/Kevin Ott https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/legalcode
Du 5 au 8 octobre, les étudiants canadiens pourront voter sur les 28 campus qui participent au projet pilote d'Élections Canada dans l'ensemble du pays. Crédit photo: Flickr/Kevin Ott https://creativecommons.org/licenses/by-nc/2.0/legalcode
La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants (CFS-FCÉÉ) invite les partis fédéraux à se positionner sur les frais de scolarité et l'endettement des étudiants, à deux semaines des élections. Dans un communiqué transmis aux médias le lundi 21 septembre, la FCÉÉ rappelle que les étudiants attendent des mesures fortes de la part du parti qu'ils éliront.

Selon la fédération, qui rassemble plus d’un demi-million des étudiants canadiens, ces derniers se questionnent sur le chômage des moins de 25 ans et le financement de l’éducation postsecondaire. « La génération Y est une génération politiquement engagée, assure la présidente nationale de la FCÉÉ, Bilan Arte, par voie de communiqué. Les étudiants écoutent, mais la plupart des chefs des partis fédéraux ne parlent pas de nos problèmes. »

Alors que les partis fédéraux se sont engagés à trouver des solutions pour la jeunesse, la FCÉÉ juge que les propositions se font attendre. « Les chefs de partis fédéraux parlent de l’importance des jeunes et des étudiants, il est temps maintenant qu’ils exposent clairement leurs plans », estime madame Arte.

Du 5 au 8 octobre, les étudiants canadiens pourront voter sur les 28 campus qui participent au projet pilote d’Élections Canada dans l’ensemble du pays.