La Faculté de théologie de l’UdeS victime des coupes

icone Societe
Par Lindsay-Anne Prévost
mercredi 7 janvier 2015
La Faculté de théologie de l’UdeS victime des coupes
La création d’un Centre interdisciplinaire en études religieuses contemporaines serait prévue pour permettre aux étudiants et aux professeurs de poursuivre leurs activités respectives. Crédit photo : Courtoisie Université de Sherbrooke, Michel Caron
La création d’un Centre interdisciplinaire en études religieuses contemporaines serait prévue pour permettre aux étudiants et aux professeurs de poursuivre leurs activités respectives. Crédit photo : Courtoisie Université de Sherbrooke, Michel Caron
Alors qu'on apprenait dans La Tribune, le 22 décembre dernier, la fermeture de la Faculté de théologie et d’études religieuses de l’Université de Sherbrooke (UdeS) prévue pour le 1er mai prochain en raison des récentes coupes budgétaires, le vice-doyen et secrétaire de la Faculté, Louis Vaillancourt, préfère évoquer un remaniement du département.

« Ce n’est pas tant la fermeture de la Faculté qu’un changement de structure, soutient M. Vaillancourt. Il faut savoir que les programmes vont être conservés et que les élèves pourront continuer à étudier. »

Il ne sera pas possible de savoir de quelle manière la Faculté sera restructurée avant quelques mois. « Il y a encore beaucoup de choses à décider au conseil d’administration », explique M. Vaillancourt.

Toutefois, la création d’un Centre interdisciplinaire en études religieuses contemporaines serait prévue afin de permettre aux étudiants et aux professeurs de poursuivre leurs activités respectives.

La Faculté de théologie et d’études religieuses de l’UdeS offre six programmes au premier cycle, des études au cycle supérieur, une formation interfacultaire, sept formations continues et spécialisées, ainsi qu’une formation à distance.

L’année dernière, 23 étudiants ont fait une demande d’admission pour le baccalauréat en études religieuses, mais seulement quatre d’entre eux se sont inscrits.