Droit autochtone à McGill

icone Societe
Par Emeline Andreani
jeudi 12 janvier 2017
Droit autochtone à McGill
Deux cas semblables de détournements de fonds ont eu lieu à l'université McGill en 2006 et 2007. (Crédit Photo : Flickr.com I MichaelWu)
Deux cas semblables de détournements de fonds ont eu lieu à l'université McGill en 2006 et 2007. (Crédit Photo : Flickr.com I MichaelWu)
Les étudiants en droit de l’Université McGill ont suivi un cours intensif d’introduction aux traditions juridiques autochtones, au début du mois de janvier. Si des cours similaires à celui-ci sont donnés dans d’autres institutions canadiennes, McGill est la première université à le rendre obligatoire.

Les étudiants en première année de droit à McGill ont suivi, du 4 au 10 janvier, un cours devenu obligatoire. Afin d’informer les étudiants de première année à la Faculté de droit des traditions juridiques et des coutumes de cette population, l’Université a fait appel à deux expertes en la matière, Val Napoleon de l’Université Victoria et Hadley Friedland de l’Université de l’Alberta. Selon le doyen de la Faculté de droit, Robert Leckey, c’est la première fois qu’une université rend un cours de ce genre obligatoire.

« Le droit autochtone est assez différent du droit européen, explique Robert Leckey dans une entrevue accordée à Radio-Canada. Il se trouve pas nécessairement dans les lois écrites, comme dans le Code civil. C’est plutôt un droit coutumier. » L’objectif est de permettre aux étudiants en droit de mieux comprendre l’organisation des autochtones afin de mieux appréhender ces différences lors de leurs futures affaires.

Ce cours intensif s’inscrit dans l’action lancée par la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Des notions sur les traditions autochtones ont également été insérées dans d’autres cours de la Faculté de droit. Une initiative relativement bien accueillie par les 185 étudiants qui ont suivi le cours.