Des jeux vidéo pour la santé

icone Societe
Par Pascaline David
jeudi 10 mars 2016
Des jeux vidéo pour la santé
Andrée-Anne Parent et Alain-Steve Comtois, cherchent à améliorer la condition des personnes atteintes de maladies pulmonaires obstructives chroniques grâce à des outils technologiques, comme les jeux vidéo grand public. (photo : courtoisie carrefour-education.qc.ca)
Andrée-Anne Parent et Alain-Steve Comtois, cherchent à améliorer la condition des personnes atteintes de maladies pulmonaires obstructives chroniques grâce à des outils technologiques, comme les jeux vidéo grand public. (photo : courtoisie carrefour-education.qc.ca)
Canal Savoir diffusera l’émission « Passeport pour l’inconnu » à partir du 14 mars, présentant cinq projets de recherche menés par les chercheurs des établissements du réseau de l’Université du Québec. L’un des projets sélectionnés est celui de la doctorante en biologie à l’UQAM Andrée-Anne Parent.

L’épisode qui suivra le travail d’Andrée-Anne Parent et du professeur au Département des sciences de l’activité physique de l’UQAM Alain-Steve Comtois, portera sur l’amélioration de la condition des personnes atteintes de maladies pulmonaires obstructives chroniques. « J’ai suivi les changements physiologiques d’une équipe mixte de trois personnes avant, pendant et après une expédition d’un mois en Antarctique », explique Andrée-Anne Parent.

L’objectif de la chercheuse était d’en savoir plus sur l’adaptation du corps humain dans des conditions extrêmes, grâce à des outils technologiques comme Astroskin. « Il s’agit d’une veste intelligente qui mesure les fréquences cardiaques, la fréquence respiratoire, la ventilation et la température cutanée », précise Andrée-Anne. L’accès à ce matériel a été possible grâce à un contrat avec l’Agence spatiale canadienne.

La doctorante compte utiliser ces technologies pour la deuxième partie de sa thèse, qui porte sur les nouveaux moyens d’entraînement à domicile. « Étant donné la difficulté de faire de la recherche en milieu hospitalier, j’avais envie de développer un programme à domicile », dit-elle. Il est également difficile d’avoir une place dans un programme de réadaptation dans les hôpitaux, selon elle. « Comme je suis moi-même « gameuse », je me suis intéressée aux jeux vidéo actifs » ajoute-t-elle.

Andrée-Anne travaille toujours sur ce projet de jeux vidéo actif à la maison, jumelé à un suivi de « télémédecine ». « Des données sont envoyées à l’équipe médicale chaque semaine grâce à un capteur de fréquences cardiaques et à un capteur de saturation », indique-t-elle. Une alternative dynamique et pratique compte tenu de la difficulté de se déplacer pour les personnes malades selon la chercheuse.

Cinq projets originaux seront abordés dans l’émission « Passeport pour l’inconnu » diffusée sur Canal Savoir du 14 mars au 10 avril.