Des dons pour les Fêtes

icone Campus
Par Mylene Gagnon
mardi 9 janvier 2018
Des dons pour les Fêtes
(Photo: Pixabay.com|Alexas Fotos)
(Photo: Pixabay.com|Alexas Fotos)
La campagne des paniers de Noël, qui s’est déroulée du 15 novembre au 12 décembre dernier, a permis de récolter un montant approximatif de 82 000 $ pour les étudiants dans le besoin.
Nous avons observé cette tendance durant les dernières années, mais il semble y avoir une conversion des dons en denrées vers des dons en argent.
Martin Rioux, conseiller de l’AHC

Depuis vingt-trois ans, l’Action humanitaire et communautaire (AHC) de l’UdeM amasse fonds et denrées pour offrir un panier de Noël à tous les étudiants qui en font la demande et qui sont dans une situation financière précaire. L’objectif de récolter 85 000 $ de dons pour distribuer un minimum de 350 paniers a presque été atteint. « Nous avons connu une légère hausse des demandes par rapport à l’année dernière, affirme le conseiller de l’AHC Martin Rioux. Nous sommes passés de 489 à 505 paniers. »

Les dons en denrées ont également connu une certaine baisse. « Nous avons observé cette tendance durant les dernières années, mais il semble y avoir une conversion des dons en denrées vers des dons en argent, explique-t-il. Ça ne constitue donc pas un problème, car ça nous permet de faire des achats pour compléter les paniers. »

Le montant final ne sera connu qu’à la mi-janvier puisque plusieurs donateurs se manifestent après la date butoir. « Nous avons jusqu’ici amassé près de 57 000 $ en argent et l’équivalent de 25 000 $ en denrées », annonce M. Rioux.

Un travail d’équipe

Même si la campagne débute en novembre, plusieurs bénévoles travaillent dès le mois d’octobre. « Une quarantaine d’étudiants tiennent des kiosques et font la tournée des classes, dit le conseiller. Lors de la campagne, ils ramassent les denrées et participent à la guignolée. »

Des employés de l’Université mettent aussi la main à la pâte en organisant plusieurs activités, dont une vente de collations et un encan virtuel. « La dernière fin de semaine [de la collecte], une centaine de personnes, majoritairement des employés et leur famille, trient, confectionnent les paniers puis les distribuent, déclare M. Rioux. » Cette initiative a permis aux étudiants, dont ceux avec des enfants, d’obtenir une aide supplémentaire en cette période de festivités.