De Carabin à citoyen

icone Campus
Par Renaud Proulx
jeudi 30 janvier 2020
De Carabin à citoyen
Photo : Courtoisie Sophie Gadoury pour les Carabins
Photo : Courtoisie Sophie Gadoury pour les Carabins
La fin des études pour les membres du programme de sport d’excellence des Carabins marque la fin d’un mode de vie. Tournés vers la compétition depuis des années, les étudiants-athlètes doivent désormais se préparer au marché du travail. Pour les accompagner dans cette transition, ils peuvent s’appuyer sur le Parcours Leadership Carabins.

«La fin des études est un défi pour tous les étudiants, mais les étudiants-athlètes font face à une difficulté supplémentaire : celle du deuil de la compétition organisée de haut niveau », affirme le professeur associé à HEC Montréal et créateur du Parcours Leadership Carabins, Robert Dutton. D’après lui, le parcours a pour objectif d’aider les jeunes à trouver une deuxième passion, à valoriser leurs acquis et à les préparer à une vie professionnelle et citoyenne.

Un athlète sur le marché du travail

Depuis l’année dernière, le parcours propose une série de dix rencontres étalées sur 18 mois, au cours desquelles sont abordés différents thèmes tels que la connaissance de soi, la communication et l’après-carrière sportive.

Pour M. Dutton, également ancien président et chef de la direction du quincaillier RONA, un athlète est appelé à développer sa discipline, son esprit d’équipe, sa résilience et sa détermination. « Il apprend à gagner, mais aussi à perdre, détaille-t-il. Cette expérience-là est très positive lorsqu’on entre sur le marché du travail, peu importe le domaine. » Le créateur du parcours espère donner les outils aux participants afin de les aider à avoir une influence positive sur la société. Pour les inspirer, le programme prévoit, entre autres, des conférences avec d’anciens participants aux Jeux olympiques, une visite dans un refuge pour personnes itinérantes ou encore des ateliers pour apprendre à bien communiquer.

Les participants sont également jumelés à un mentor bénévole, qui les accompagne tout au long du parcours et les soutient dans leur recherche de stage en milieu professionnel. Les mentors sont généralement des personnes du monde du travail choisies en fonction de leur secteur d’activité.

L’ancien membre de l’équipe d’athlétisme des Carabins Simon Chouinard-Laliberté garde un bon souvenir de son expérience au sein du Parcours Leadership. « Le parcours a vraiment été une révélation pour moi, autant dans les séances que dans le stage et le mentorat, témoigne-t-il. On sentait qu’on était soutenu de façon continue, qu’on avait à notre portée des gens inspirants en qui on pouvait avoir confiance. »

Plusieurs mois après la fin du parcours, Simon est resté en contact avec sa mentore. « Le parcours a été une occasion de mieux comprendre les aptitudes qu’on a acquises à travers le sport et de les transférer sur le marché du travail, explique-t-il. Cette partie plus théorique était complétée par des ateliers pratiques, qui nous ont permis de bien nous préparer à la recherche d’emploi. » Dans le cadre de ces ateliers, les étudiants-athlètes apprennent notamment à réaliser un CV ainsi qu’une lettre de présentation.

Les étudiants-athlètes réalisent la première activité du parcours, les yeux bandés, afin de se familiariser avec les autres participants. Photo : courtoisie Sophie Gadoury pour les Carabins

Les étudiants-athlètes réalisent la première activité du parcours, les yeux bandés, afin de se familiariser avec les autres participants.
Photo : courtoisie Sophie Gadoury pour les Carabins

Un programme utile à tous

M. Dutton perçoit des qualités naturelles de leader chez les étudiants-athlètes, mais pas exclusivement chez eux. « Par exemple, le programme aurait aussi pu s’adresser aux musiciens, qui consacrent plusieurs heures par jour au perfectionnement de leur art », précise-t-il.

Pour l’instant, le parcours n’est offert qu’aux membres du programme de sport d’excellence des Carabins. Son créateur espère un jour pouvoir l’offrir à l’ensemble de la communauté universitaire de l’UdeM. « On commence avec les étudiants-athlètes pour les aider à surmonter le double défi de la fin des études et du sport, mais mon grand rêve est d’un jour l’offrir à tous les étudiants », confie-t-il.

Création d’une communauté

Le Parcours Leadership Carabins a également réussi à créer une communauté d’étudiants-athlètes qui vivent des réalités semblables. C’est cette facette du programme qui a le plus marqué l’ancien capitaine de l’équipe de football des Carabins en 2018 et 2019, Louis-Mathieu Normandin. « En général, les équipes des Carabins se côtoient peu entre elles, mais le parcours nous a rapprochés, souligne-t-il. On a appris des choses sur le fonctionnement de différents sports et on a tissé des liens rapidement. »

Pour lui, le parcours a représenté une occasion d’ajouter une corde à son arc. « J’étais très impliqué au niveau sportif et scolaire, mais il me manquait un troisième pilier, plus social, ajoute-t-il. Ça a fait de moi un citoyen plus allumé, plus complet. »

Afin de participer au programme Parcours Leadership Carabins, les candidats doivent envoyer une vidéo afin de démontrer leur motivation. « Le seul critère de sélection pour participer au parcours est la volonté, développe M. Dutton. Les athlètes doivent se prêter au jeu et réfléchir à ce qu’ils veulent devenir, au rôle qu’ils veulent jouer dans le monde. » Cette année, une trentaine d’étudiants participent au programme, qui en est à sa deuxième édition.