NOS Chroniqueurs

icone noir
Alexia Busque

Alexia Busque

Design d'intérieur

Diplômée en design graphique et finissante au baccalauréat en design intérieur à l’Université de Montréal, Alexia est interpellée par le domaine des communications. Elle compte ainsi y réunir ses passions et les partager à travers le monde.

Ayant débuté ses études en sciences humaines, elle bifurque vers le graphisme et obtient son diplôme au Cégep du Vieux-Montréal. Elle entreprend ensuite un baccalauréat en design industriel à l’Université de Montréal pour finalement s’identifier au design intérieur, où elle pose ses valises pour trois ans. Sur le point de terminer son programme, elle désire élargir ses horizons dans l’univers des communications.
Ses passions, jumelées à son bagage d’idées et sa créativité, lui permettent de vous transmettre multiples trucs et astuces pour aménager et maximiser vos espaces.

Emilie Mouchard

Emilie Mouchard

Juridique

Émilie poursuit un doctorat en droit des technologies de l’information à l’Université de Montréal depuis 2012.
Elle est également titulaire d’une maîtrise en droit des affaires et fiscalité en France.
Emilie est chroniqueuse juridique pour le journal Quartier Libre depuis février 2013.

Elle travaille sur les questions de vie privée, de gouvernance et de responsabilisation des entreprises. Elle s’intéresse plus spécifiquement à la Loi canadienne anti-pourriel pour laquelle elle a réalisée un stage Mitacs dans la start-up Certimail.
Elle écrit également pour les sites ledroitduweb.net et droidu.net.

Khalil Ben Mahmoud

Khalil Ben Mahmoud

Technologie

Tout droit venu de Tunisie, Khalil termine actuellement un baccalauréat en informatique à l’Université de Montréal qu’il a entreprit après avoir obtenu son baccalauréat en mécanique industrielle.

Khalil est un mordu de mangas et de dessins, mais surtout de gadgets, jeux vidéo, et nouvelles technologies en tous genres.
Il vous promet des découvertes pratiques et étonnantes, qui, il l’espère, vous aiderons au quotidien. Ou du moins, vous entraînerons dans un univers futuriste plus proche qu’on ne le pense.

Marianne-Sarah Saulnier

Marianne-Sarah Saulnier

Recherche universitaire

Musicienne de formation en piano classique et en chant jazz, Marianne est diplômée d’une maîtrise en ethnomusicologie et doctorante en anthropologie à l’Université de Montréal.

Ses recherches actuelles portent sur le répertoire musical des charmeurs de cobras en Inde du Nord, plus précisément comme vecteur de transgression des dynamiques de genres entre les hommes et les femmes dans les communautés gitanes et rurales de l’Inde.
La culture, les causes féministes et l’engagement social sont au cœur de ses principales passions.
En plus de poursuivre ses recherches de terrain sur les femmes gitanes en Asie du Sud, Marianne est présentement auxiliaire d’enseignement au département d’anthropologie de l’Université de Montréal, auxiliaire de recherche au PRIAS/Pôle de recherche sur l'Inde et l'Asie du Sud et professeure de piano et de chant.

Pierre Charpilloz

Pierre Charpilloz

Cinéma

Après un double cursus universitaire cinéma et théâtre en France, Pierre a rejoint l’Université de Montréal pour finir sa Maîtrise en Etudes Cinématographiques.

Ses recherches portent sur Hollywood et l’industrie du cinéma américain. Pierre est également critique de cinéma pour la revue 24 Images, et réalise une chronique mettant en lien cinéma et philosophie pour l’émission Aube sur CIBL.

Régine Gagnon

Régine Gagnon

Psychologie

Étudiante au doctorat en neuropsychologie clinique depuis 2014, Régine prend à cœur la santé cognitive et psychologique des gens qui l'entourent ainsi que la compréhension par le public des différents troubles de santé mentale.
Son but est de vous faire découvrir plusieurs facettes passionnantes de la santé mentale et de peut-être désamorcer quelques tabous au passage.

Après avoir côtoyé les sciences de la santé et les soins infirmiers, elle poursuit son parcours en neuropsychologie.
Ses intérêts cliniques portent sur la neuropsychologie des enfants et les traumatismes crâniens. Ses recherches portent sur le trouble déficitaire de l’attention (TDA/H).

Sarah Marchand

Sarah Marchand

Littérature

Installée à Montréal depuis un an, elle est inscrite en majeure de traduction à l’UdEM depuis 2015.

D’origine française, elle déménage en Allemagne puis en chine où elle reste cinq ans avec ma famille, avant de terminer son secondaire en France.
Son expérience d’expatriée l’amène à s’interroger sur les relations humaines et les interférences de la culture à travers le monde.
Férue de littérature, elle est aussi passionnée d’art, de cinéma, de musique et de voyages.