Auschwitz comme remède à l’antisémitisme

icone Societe
Par Zacharie Routhier
lundi 5 février 2018
Auschwitz comme remède à l’antisémitisme
Le site d’Auschwitz fut le plus grand camp de concentration du Troisième Reich durant la Seconde Guerre mondiale. (Photo : Wikimedia Commuons | Fish and Karate)
Le site d’Auschwitz fut le plus grand camp de concentration du Troisième Reich durant la Seconde Guerre mondiale. (Photo : Wikimedia Commuons | Fish and Karate)
Un programme gouvernemental anglais permettra à des exécutants d’associations étudiantes universitaires du pays de visiter le camp de concentration d’Auschwitz dans le cadre d’une campagne contre l’antisémitisme sur les campus.

L’Angleterre s’apprête à investir 144 000 £, soit l’équivalent de 252 000 $, afin de donner la possibilité à plus de 200 membres du corps étudiant de visiter ce lieu aujourd’hui emblématique de l’Holocauste. Cette initiative va leur permettre de « […] voir de leurs propres yeux là où l’antisémitisme a mené par le passé », estime la directrice générale de l’Holocaust Educational Trust, Karen Pollock.

Pour le président de l’Union des étudiants juifs, Josh Holt, il s’agit d’une réponse à un problème bien réel. « Il y a une augmentation affligeante de graffitis, de croix gammées et de littérature niant l’existence de l’Holocauste […] sur certains campus du Royaume-Uni », se désole-t-il.

Le montant investi par le gouvernement couvrira également les frais d’organisation de séminaires sur les méthodes d’identification et de lutte contre l’antisémitisme dans un contexte universitaire. Les exécutants transmettront par la suite ce savoir à plus de 7 000 étudiants restés au pays.


* The Telegraph, 16 janvier 2018, « Student leaders to be taken to Auschwitz in bid to combat campus anti-Semitism »